La compagnie des phosphates de Gafsa a annoncé, samedi, que les inspections techniques préliminaires de l’incendie survenu, le 15 mai 2020, à l’heure de la rupture du jeûne (19h35 min) , sur l’une des locomotives de transport de phosphate à Métlaoui, ont permis de recueillir des indices solides favorisant la piste d’un acte criminel.

La société a ainsi informé le Ministère public à Gafsa qui a de son côté ordonné l’ouverture d’une enquête pour déterminer les circonstances de cet incendie.
La CPG a, par ailleurs, rappelé que la locomotive incendiée fait partie des 7 locomotives récemment acquises d’un coût unitaire avoisinant 7 millions de dinars, dans la cadre du programme de renouvellement du parc et d’amélioration des services de chargement et de transport du phosphate dans les centres de production.

Précisant que l’incendie a été maîtrisé grâce aux efforts des ouvriers et de la protection civile de Métlaoui, après avoir endommagé une grande partie de la locomotive, la société a exhorté ses employés et les habitants du bassin minier à fournir davantage d’efforts pour protéger ses biens.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

2 Commentaires

  1. Liberte

    16/05/2020 à 20:41

    Que voulez que ça se soit, on essaye de saboter l’exploitation du phosphate pour justifier l’échec total des responsables mis à la tête des der dirigent de la mine, de l’arment qui part en fumée et des cadres qui se réjouissent de cet incident.

    Répondre

  2. Chouchane

    19/05/2020 à 00:07

    À mdhilla et pas à metlaoui… Soyez prudent pour ne pas avoir à payer les consécutives

    Répondre

Laisser un commentaire