Plus de 8, voire 9 escrimeurs sont attendus à Tokyo.

Si les trois escrimeurs Farès Ferjani (sabre), Ines Boubakeri (fleuret) et Sarra Besbès (épée) se sont déjà qualifiés aux Jeux olympiques de Tokyo, cinq ou six autres sont qualifiables». Mohamed Samandi, Ayoub Ferjani (fleuret),Wajdi Zaier (épée),  ainsi que l’équipe féminine de sabre (16e déjà), composée de Amira Ben Chaâbane , Azza Besbès, Yasmine Daghfous, Nadia Ben Azizi ou Yosr Ghrairi, sont tous en mesure de décrocher leurs billets pour Tokyo. Ils se sont bien illustrés à l’échelle continentale et au cours des compétitions internationales. Ainsi, la Tunisie sera représentée aux Olympiades par un nombre considérable d’escrimeurs (8 ou 9) pour la première fois de son histoire», a fait savoir le DTN Hassen Zouari.

Stages de longue durée

«Les athlètes résidents à l’étranger s’entraînent quotidiennement chez eux pour se maintenir.» Nous sommes en contact permanent avec eux. Farès Ferjani (USA) effectue chaque jour un entraînement physique dans un parc tout près de sa demeure, ainsi que quelques exercices techniques. Idem pour Inès Boubakeri en France. Sarra Besbès et Ayoub Ferjani s’entraînent ensemble à Lyon. Et Mohamed Samandi en Angleterre. Les autres athlètes d’élite poursuivent à Tunis des entraînements individuels basés sur le maintien physique. Ils sont bien suivis à distance par les entraîneurs nationaux», a confié le DTN Hassen Zouari. Il a ajouté que la reprise des entraînements collectifs des escrimeurs se trouvant en Tunisie débutera en principe début juin prochain. «Après une bonne période consacrée au physique, place au travail technique avant de prendre part à des compétitions internationales comme étape de préparation pour les évènements importants et décisifs. Et dès le début de  l’année 2021,  commencera la période de la préparation étoffée pour les Olympiades en prenant part à des tournois d’envergure et en effectuant des stages de longue durée pratiquement en Italie (fleuret),  en Corée du Sud (sabre) et en Espagne (épée)», a souligné le DTN.

Trois équipes à l’honneur

Parlant de l’activité nationale, Hassen Zouari a indiqué que la FTE aura à terminer l’actuelle saison par des championnats nationaux individuels de différentes catégories. Par la même occasion, il a mis en exergue le travail bien fait par trois clubs, à savoir celui de  Monastir avec des éléments talentueux en fleuret, Boumerdès en sabre et l’ASF. Le DTN a soulevé un problème très important qui a empêché la création d’autres clubs, celui du matériel trop cher. Il faut que le MJS trouve une solution afin que ce sport, qui a honoré le pays dans des évènements sportifs de grande envergure, tels que les championnats du monde et les Jeux olympiques, continue à survivre dans notre pays.

Salah  KADRI

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire