Les représentants de la Fédération nationale du cuir et de la chaussure (FNCC) de la Chambre Nationale de Fabricants de Chaussures, la Chambre Syndicale Nationale des Exportateurs de chaussures et Centre National du Cuir et de la Chaussure (CNCC), ont appelé à la création d’un fonds visant à soutenir les artisans via l’octroi de micro-crédits.

Ce fonds permettra selon eux d’apporter l’appui financier nécessaire aux artisans qui ont subi des dégâts suite à l’arrêt de leurs activités à cause du confinement sanitaire, a-t-on appris d’un communiqué du ministère de l’industrie et des petites et moyennes entreprises.

Ils ont également appelé à l’application des législations en vigueur en matière d’importation des chaussures notamment d’occasion, et ce, au cours d’une réunion tenue, vendredi, avec le ministre de l’industrie Salah Ben Youssef.

Cette réunion, a permis d’évoquer les principaux problèmes qui freinent le développement du secteur du cuir et de la chaussure notamment dans le cadre de la crise de Covid-19.

De son côté, le ministre de l’industrie, Salah Ben Youssef a rappelé que son département a créé une cellule chargée du suivi des préoccupations des entreprises sinistrées par la pandémie Covid-19, de répondre à leurs interrogations et leur orienter.

Cette cellule cordonne avec les différentes parties compétentes afin de résoudre les problèmes auxquels font face les sociétés et apporter par ailleurs l’appui nécessaire.

Le secteur du cuir et de la chaussure est composé de 366 entreprises industrielles favorisant l’emploi d’environ 38 mille emplois et la valeur de des exportations est de près 1 600 Millions de Dinars (MD

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    06/06/2020 à 07:59

    La qualité de fabrication des dérivés du cuir est du premier choix , je porte des chaussures en cuir fabriquées en Tunisie et j’en suis fière je les porte depuis cinq ans et elles sont comme neuves.

    Répondre

Laisser un commentaire