Le député Mongi Rahoui déclare avoir présenté, depuis vendredi, 5 juin 2020, sa démission du bloc démocratique précisant que sa lettre de démission a été déposée auprès du bureau d’ordre de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Il ajoute, dimanche, dans une déclaration à l’Agence TAP, qu’il avait rejoint le bloc démocratique parce qu’il partageait les mêmes approches avec les partis qui le composent concernant certains dossiers dont la lutte anti-corruption, l’endettement, les problèmes sociaux et la souveraineté nationale.

Rahoui (parti des patriotes démocrates unifiés) indique que ce dénominateur commun s’est essoufflé et n’est plus conforme à ses principes, soulignant que le récent vote concernant la motion contre toute ingérence étrangère en Libye a conduit à sa démission.

À rappeler que les députés du courant démocrate se sont abstenus de voter la motion de rejet de toute ingérence étrangère en Libye présentée par le Parti destourien libre (PDL), tandis que le Mouvement du peuple (une des composantes du groupe démocratique) a voté en faveur de la motion.

Laquelle a été rejetée, lors de la séance plénière au Parlement, le 3 juin 2020.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire