L’unité nationale d’investigation dans les crimes terroristes, relevant de la direction générale des services spécialisés de la Sûreté nationale, a réussi à déjouer des plans terroristes visant le secteur touristique et des lieux de souveraineté.

L’unité a mené une opération préventive qualitative ayant permis l’arrestation du principal élément du plan terroriste dans l’un des gouvernorats du grand Tunis.

Dans un communiqué rendu public jeudi, le ministère de l’Intérieur précise qu’après son interrogatoire, l’élément a avoué avoir adopté la pensée takfiriste suite à son incarcération pour une affaire de droit commun dans une prison à l’étranger où il a côtoyé un dangereux terroriste impliqué dans une affaire terroriste ».

L’individu interpellé projetait après son retour en Tunisie de mener des opérations qualitatives à la manière d’un « loup solitaire ».

L’élément takfiriste a, également, approché d’autres individus de la même mouvance takfiriste et ayant prêté allégeance à l’organisation terroriste « Daech ». Les individus impliqués dans l’exécution à long terme des plans terroristes, la détermination des cibles et les opérations de suivi pour évaluer le déploiement sécuritaire dans les établissements ciblés, ont été arrêtés, ajoute la même source.

Le ministère de l’Intérieur précise que tous ses individus sont inconnus des services de sécurité.

Selon la même source, le principal élément a été déféré devant le pôle judiciaire de lutte antiterroriste. Le juge en charge de l’affaire a émis un mandat de dépôt contre lui.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire