Les députés du bloc parlementaire du Parti destourien libre (PDL) poursuivent leur sit-in au bâtiment annexe de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), après une décision de tenir, ce jeudi, la séance plénière consacrée à l’élection des membres de la cour constitutionnelle dans ce lieu.

Selon Majdi Boudhina, membre du groupe parlementaire du PDL, le mouvement de protestation entamé au siège de l’ARP, en signe de protestation contre  » la violence et le terrorisme  » se poursuivra au bâtiment annexe.

« Le président du parlement, Rached Ghannouchi, et son chef de cabinet, Habib Khedher, sont les premiers responsables de la perturbation du fonctionnement du Parlement pour ne pas empêcher ceux qui prônent la violence et le terrorisme d’accéder à l’ARP », a-t-il lâché.

Boudhina s’est dit indigné de voir la séance plénière se tenir au bâtiment annexe de l’ARP, estimant que le siège principal du parlement est le lieu naturel du déroulement des séances plénières.

Une réunion des chefs de groupes parlementaires a eu lieu, peu avant le démarrage de la séance plénière consacrée à l’élection du reste des membres de la cour constitutionnelle.

D’après la présidente du PDL, Abir Moussi, les députés de son bloc n’accepteront pas aucune plénière présidée par Rached Ghannouchi. Les députés du PDL avaient occupé, mardi dernier, la tribune consacrée au président de l’ARP scandant le slogan « Non au terrorisme au parlement ».

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire