Les représentants des blocs « démocratique » et de la « réforme nationale » se sont retirés de la réunion du bureau de l’Assemblée des Représentants du Peuple tenue jeudi après-midi, en signe de protestation contre l’obstination des représentants d' »Ennahdha » et « Qalb Tounes » à voter la proposition d’organiser une plénière pour retirer la confiance au gouvernement Fakhfakh, selon des déclarations accordées à l’agence TAP.

Le président du bloc « Qalb Tounes » et membre du bureau du parlement, Oussema Khelifi, a fait savoir que la réunion du bureau de l’ARP a été levée, après l’entame d’un débat au sujet de la présentation de la motion de défiance contre Elyes Fakhfakh en plénière pour vote, « sans prendre aucune décision concrète dans ce sens ».

Les représentants du bloc démocratique, Nabil Haji et Zouheir Maghzaoui, se sont accordés à considérer la proposition du vote pour présenter ladite motion en plénière comme étant illégale et injustifiée surtout que le chef du gouvernement avait démissionné de son poste.

Pour sa part, la représentante du bloc de la « réforme nationale », Nesrine Laamari, a justifié son retrait de la réunion du bureau du parlement par le fait que les représentants d’Ennahdha continuaient à transgresser la loi.

« Ces violations et les tentatives de passage en force au sein du bureau du parlement, constituent l’une des causes principales qui a encouragé 73 élus à signer la motion de retrait de confiance au président de l’ARP », a-t-elle déclaré.

La réunion du bureau du parlement a abordé la question des deux motions déposées mercredi et jeudi auprès du bureau du parlement concernant le retrait de confiance au chef du gouvernement démissionnaire Elyes Fakhfakh et au président de l’ARP, Rached Ghannouchi.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire