Parmi les associations qui assument une responsabilité noble vis-à-vis des personnes handicapées, nécessiteuses ou âgées, il y a lieu de citer l’Union régionale des aveugles de Kairouan, fondée en 1963 et comptant aujourd’hui 2.000 non-voyants ayant différents âges…


M.Boujemaâ Tayari, président de l’Union régionale des aveugles de Kairouan, nous précise les objectifs de cette association, à savoir l’encadrement, la formation et l’éducation: d’ailleurs, on ne lésine pas sur les moyens en consacrant beaucoup de temps, de patience et d’affection pour venir en aide à cette catégorie de personnes vulnérables : «Ainsi, on a créé en l’an 2000 un centre de production de produits d’hygiène et de détergents que l’on écoule auprès des établissements publics et des hôpitaux. Les revenus nous permettent de gérer les dépenses quotidiennes du centre et d’aider financièrement les familles nécessiteuses, notamment pendant les fêtes religieuses, au mois de Ramadan et pendant la rentrée scolaire.

Outre la prise en charge des dépenses relatives à la santé, nous faisons des efforts continus afin d’embaucher le maximum de non-voyants dans différents domaines. On a, par exemple, des opérateurs téléphoniques, des physiothérapeutes et des gérants de petites épiceries. Pour les sans-emplois, nous accordons des primes mensuelles d’autant plus qu’ils sont en général des diplômés du supérieur. Enfin, au niveau des loisirs, nous organisons périodiquement des excursions au profit des non-voyants, des compétitions culturelles et sportives, et ce, afin de les divertir et de leur faire aimer la vie. Notre souhait c’est de voir un jour les petites primes que nous recevons chaque année des institutions de l’Etat augmenter vu la dureté de la vie et les différentes dépenses que nous sommes tenues de régler, notamment en ce qui concerne l’achat de lunettes de vue, d’abonnements scolaires pour le transport, et les frais d’inscription universitaires et d’hébergement…», ajoute M.Tayari.

Charger plus d'articles
Charger plus par Fatma ZAGHOUANI
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire