La baisse de l’activité des agences de voyage a atteint 80% au cours du premier semestre de l’année 2020, a fait savoir le vice-président de la Fédération tunisienne des agences de voyage (FTAV), chargé des commissions sectorielles Hatem Salhi.
Il a indiqué,dimanche, à Tunis, dans une déclaration à l’agence TAP, que les agences de voyage se trouvent dans une « situation très difficile », surtout face à la paralysie totale des voyages de la Omra ainsi que ceux organisés, rappelant que le nombre d’agences de voyage s’élève en Tunisie à 1300 et que celui de leurs agents permanents et saisonniers atteint 20 mille agents.

Et de préciser, dans le même ordre d’idées, que la reprise des activités des agences de voyage n’a pas dépassé 3% au cours du mois de juin 2020, s’agissant notamment des étrangers, soulignant que les voyages non organisés se sont établis à trois voyages.
La FTAV, a-t-il dit, a oeuvré à protéger son personnel de la crise due à la pandémie covid-19 en organisant des réunions consécutives avec les différents opérateurs dans le secteur afin de limiter les pertes. L’accent a été mis au cours de ces réunions sur la nécessité de préserver les postes d’emploi et de sauver les entreprises.

Le coronavirus, a-t-il affirmé, a révélé un ensemble de défaillances, telle que l’inexistence d’une loi d’assurance sur « les forces majeures », recommandant, à ce propos, de regrouper tous les secteurs en rapport avec les agences de voyage en une union afin de créer une force de frappe.
Salhi a fait remarquer qu’afin de sauver cette saison touritstique, il est possible de renforcer le tourisme intérieur en encourageant les voyages organisés et le tourisme culturel. Et d’expliquer, dans ce contexte, que l’on peut faire face à ce fléau en imposant le protocole sanitaire touristique, en mettant en exergue l’image de la Tunisie à l’extérieur, en améliorant les services et en créant un fonds pour protéger le secteur.

Pour rappel, le président de la FTAV, Jabeur Ben Attouch avait affirmé le 11 juillet, dans une déclarations aux média, qu’au cas où cette situation perdure il est prévu que les pertes du secteur atteigne un milliard de dinars en septembre et plus de deux milliards à la fin de 2020, du fait que le volume des pertes englobe tous les chiffres des transactions des agents de voyage.

Ben Attouch avait affirmé que les agences de voyage tunisiennes ne vendaient annuellement, avant la crise du coronavirus, que près de 540 millions de dinars de billets de voyage, sans compter les billets de transport touristique, l’organisation des voyages, rencontres internationales et autres, mais la reprise de l’activité est actuellement qualifiée de timide.

Les pertes des agences de voyage ont atteint jusqu’au 15 avril 2020, l’équivalent de 350 millions de dinars, d’après le responsable de la FTAV.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    27/07/2020 à 08:08

    Comme l’a dit Mohamed on est vraiment dans la merde noire touristiquement et on s’en sortira plus hélas.

    Répondre

Laisser un commentaire