Le président du groupe parlementaire de la coalition al-Karama, Seifeddine Makhlouf a déclaré, lundi, qu’il a présenté au chef du gouvernement désigné, Hichem Mechichi la vision politique et économique de la coalition.

Dans une déclaration aux médias à l’issue de son entretien, ce soir, avec Mechichi à Dar Dhiafa à Carthage, Makhlouf a estimé que le prochain gouvernement doit être composé de partis, formé sur la base de quotas partisans et bénéficiant d’un large soutien parlementaire, « excepté ceux qui s’excluent eux-mêmes ».

L’entretien n’a pas abordé la formation du gouvernement, a-t-il fait valoir, ajoutant que cette question est « le dernier de nos soucis au sein de la coalition Al-Karama malgré le fait que les Tunisiens l’ont élu pour gouverner ».

Il a également indiqué avoir informé le chef du gouvernement désigné de « la nécessité d’engager des concertations avec les différents groupes parlementaires afin d’élaborer un programme clair pour le prochain gouvernement ».

Hichem Mechichi a entamé, ce lundi, les concertations avec les blocs parlementaires et les partis politiques selon leur représentativité parlementaire.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    04/08/2020 à 09:11

    Pour moi c’est la compétence qui prime, le reste n’est que superflu.

    Répondre

Laisser un commentaire