Le président de la République Kais Saied a effectué, mercredi après-midi, une visite à Amdoun (gouvernorat de Béja) où il a inspecté les dégâts causés par l’incendie qui s’est déclenché il y a quelques jours à Djebel Amdoun et a ravagé plus de 820 ha de superficies forestières.

Lors de cette visite, le chef de l’État s’est enquis de la situation des familles dont les biens, bétails et cultures agricoles ont été endommagés par l’incendie et a écouté des témoignages rendus par des représentants de la protection civile et de la direction des forêts ainsi que des données présentées par le gouverneur de Béja.

Il a, à cette occasion, salué les efforts déployés durant ces trois derniers jours par les agents de la protection civile et de la direction des forêts ainsi que les unités de l’armée nationale pour circonscrire l’incendie, lit-on dans un communiqué publié par la présidence de la République.

Saied a qualifié l’incendie d’acte criminel, insistant sur l’importance de traduire en justice les commanditaires de cet acte.

Par ailleurs, le chef de l’État s’est informé des difficultés que connaissent les habitants de cette région notamment le problème de coupures d’eau potable, soulignant le souci de préserver le droit d’une vie digne à chaque Tunisien.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    06/08/2020 à 08:47

    Vous savez monsieur le président que les incendies sont réalisés par des jeunes en chômages depuis des années, et le râle bol incite ces derniers à faire n’importe quoi. Là solution c’est de créer des emplois jeunes pour placer ces derniers en surveillants responsables d’un lot de forêt genre garde champêtre pour protéger et surveiller ces forêts qui sont vitales pour le pays surtout en cette période de sécheresse et de chaleur intense.

    Répondre

Laisser un commentaire