Les festivals d’été ont été troublés par la pandémie du Covid-19. Avec un budget de 30 mille  dinars du ministère des Affaires culturelles, le festival du poisson  revient et ses couleurs somptueuses illuminent la banlieue. 


Une conférence de presse a été organisée, vendredi dernier, pour présenter le programme de la 5e édition du festival qui aura lieu du 19 au 21 août à la Karaka de La Goulette, en partenariat  avec l’association des Scouts tunisiens et la municipalité de La Goulette.

Dans ce contexte, M. Atig Thameur, chef régional des scouts contre le Covid-19 dans la région de Tunis, a mentionné que « notre rôle se focalise essentiellement  à la sensibilisation. Notre mission a commencé depuis le 14 mars avec la municipalité de Tunis puis avec la Poste Tunisienne et aujourd’hui,  avec le festival de La Goulette. Notre devoir était d’espacer les citoyens les uns des autres, ainsi que d’organiser les rangs et porter les bavettes. Notre fonction est de fournir une bonne  condition sanitaire ».

De son côté,  le directeur du festival, Moncef Chaouch, a indiqué que malgré les difficultés financières et sanitaires  de la pandémie Covid-19, l’édition 2020 sera exceptionnelle. On devra respecter le protocole sanitaire de nos concitoyens et de nos visiteurs. Le festival va se dérouler les 19,20 et 21 août. Trois soirées commençant le mercredi 19 août par un spectacle de chant soufi animé par Ahmed Chamem. La soirée sera gratuite pour les visiteurs. Quant à la deuxième soirée, elle sera animée par la troupe d’Ahmed Ayedi et la troisième session sera égayée par l’acteur Bendirman. Avec ces trois soirées,  on a essayé de satisfaire toutes les catégories d’âge.  La Goulette est connue pour être un lieu de rencontre des Tunisiens et pour son ambiance festive.

Charger plus d'articles
Charger plus par Sabrine AHMED
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire