Le dirigeant et député du mouvement Echaab Khaled Krichi a indiqué lundi que son parti a décidé en principe d’accorder la confiance au gouvernement de Hichem Mechichi malgré ses réserves sur le déroulement des concertations.

Joint au téléphone par l’agence TAP, Krichi a précisé que le bureau politique du parti a été chargé de suivre les détails sur le programme du futur gouvernement après avoir connu sa composition qui, selon lui, répond aux critères de la compétence et de l’indépendance.

Le mouvement Echaab ne cherche pas à se positionner au sein du gouvernement. Il privilégie l’intérêt national aux intérêts étroits du parti, a affirmé Khrichi. Le plus important aujourd’hui, estime-t-il, est que ce gouvernement contribue à faire sortir le pays de la crise et des conséquences de la pandémie de coronavirus ainsi que de réaliser la stabilité politique.

Les délais constitutionnels pour l’annonce du futur gouvernement expirent demain mardi 25 août. Hichem Mechichi, ministre de l’Intérieur dans le gouvernement de gestion des affaires courantes avait entamé les concertations pour la formation du gouvernement le 26 juillet dernier.

Il a été chargé de former le nouveau gouvernement par le président de la République Kais Saied en vertu de l’article 98 de la Constitution après la démission, le 15 juillet, du chef du gouvernement Elyes Fakhfakh pour une suspicion de conflits d’intérêts.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire