« La sécurité de la Tunisie est étroitement liée à la sécurité et la stabilité en Libye. Elle constitue une partie intégrante de la sécurité nationale arabe ainsi que de la stabilité de toute la région méditerranéenne », a déclaré, mercredi, Othman Jerandi, ministre des Affaires étrangères, de la migration et des Tunisiens à l’étranger.

La Tunisie salue la décision d’un cessez-le-feu proclamé par le Conseil présidentiel du Gouvernement d’union nationale (GNA) et le parlement libyen, a relevé Jarandi qui s’exprimait lors de la 154e session ordinaire du Conseil de la ligue des États arabes, tenu, mercredi, par visioconférence, sous la présidence de l’État de Palestine. La session est consacrée aux pays arabes en proie à des conflits.

Cité dans un communiqué du département des Affaires étrangères, le ministre a estimé que la cessation de tous les combats en Libye est un pas important vers une résolution interlibyenne du conflit. « Cette décision permettra au peuple libyen frère de réaliser ses aspirations en termes de sécurité, de stabilité et de développement, sans porter atteinte à l’unité et à la souveraineté de la Libye », a-t-il dit.

Jerandi a réitéré la position de soutien permanent de la Tunisie avec la Libye et son refus total d’une solution militaire et de toute ingérence étrangère en Libye qui risque de compliquer davantage la situation.

Au terme de leurs travaux, les ministres arabes des Affaires étrangères ont émis, à l’initiative de la Tunisie, une décision portant adoption de la résolution 2532 (2020) relative à la pandémie de Coronavirus, comme une des références de l’action arabe commune, lit-on dans le même communiqué.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    10/09/2020 à 16:52

    Pour une bonne c’rest une excellente nouvelle, la Tunisie n’a jamais espérer un tel accord de paix

    Répondre

Laisser un commentaire