Annoncé en décembre 2019, suite à un appel à candidature, le Concours Miss Tunisie 2021 s’était heurté, quelque peu, aux conditions contraignantes dues à la pandémie du Covid-19. Mme Aïda Antar, organisatrice dudit concours, a fini par baisser les bras et suspendre un événement qui lui tient à cœur, et qui représente pour elle un challenge bisannuel relevé.

Aussi, a-t-elle cru bon de relancer l’appel à candidature, encourageant les éventuelles intéressées à tenter leurs chances et à postuler pour un titre qui allie, à la fois, beauté physique et celle de l’âme. «Nous avons relancé l’appel au casting en août, qui se poursuivra jusqu’au 13 septembre 2020. Toutefois, et en raison des conditions exceptionnelles résultant de la pandémie et se trouvant dans l’incapacité de nous déplacer dans les régions, nous avons conclu d’opter plutôt pour un casting national. L’idée étant de recevoir les dossiers des éventuelles candidates via les supports digitaux, à savoir par e-mail misstunisie2021@gmail.com, via la page Facebook Miss Tunisie ou encore sur Instagram Miss Tunisia Official », indique Mme Antar. Ainsi ce serait aux candidates de se déplacer jusqu’à Tunis pour le casting, dans l’espoir d’être acceptées et de bénéficier de la chance de remporter la sublime couronne, digne d’une reine de beauté.        

Et afin de mettre en lumière les talents et le mérite des candidates, l’organisatrice du concours est sur le point de négocier avec les responsables d’une chaîne de télévision privée la possibilité de consacrer trois émissions au casting. «Les trois émissions en question seront destinées aux candidates issues de trois régions majeures de Tunisie, à savoir la région du Nord, celle du Centre et celle du Sud», précise-t-elle.

Distinguée

Relancé depuis quelques semaines, le casting compte, déjà, pas moins d’une centaine de dossiers déposés. Encore faut-il rappeler les critères exigés par le comité d’organisation. Les candidates doivent, en effet, avoir la nationalité tunisienne. La tranche d’âge requise s’étale de 18 à 27 ans. Le concours n’est accessible qu’aux jeunes filles détenant, au moins, le baccalauréat, sinon poursuivant ou ayant terminé leurs études supérieures. «Cela dit, d’autres critères sont tout aussi importants et sur lesquels nous insistons, puisqu’ils représentent les clefs ouvrant grands les horizons des concours internationaux. Je cite les différents talents qui pourraient distinguer les candidates parmi d’autres et qui seraient des atouts de taille pour les futures Miss. Certes, poursuit Mme Antar, certaines candidates ont des talents cachés, comme le chant, les performances sportives, etc. Toutefois, je saisis l’occasion pour appeler les jeunes filles talentueuses, qui font du sport, jouent de la musique, ayant de belles voix, à tenter leurs chances au casting».

Le sens de l’engagement humanitaire

Le deuxième critère sur lequel insiste l’organisatrice du Concours Miss Tunisie 2021 consiste en l’engagement humanitaire et social. «Les critères des Miss ont carrément changé à l’échelle internationale. D’ailleurs, en Tunisie, par exemple, nous n’imposons aucunement des critères physiques restrictifs sur le poids ou la taille. En revanche, ce sont les candidates talentueuses et dont le curriculum vitae compte, outre les diplômes, un parcours d’engagement humanitaire et social, qui ont plus de chance que les autres pour décrocher le titre de Miss Tunisie», souligne notre interlocutrice.

Une formation pour la vie

S’agissant des récompenses, outre l’euphorie de la victoire et la splendeur de la couronne, Miss Tunisie 2021 recevrait—c’est du moins ce qui est envisagé pour le moment par l’organisatrice de l’évènement—la somme de 10 mille dinars. Pour Mme Antar, la récompense la plus prestigieuse et la plus utile que recevra l’élue, ainsi que toutes les candidates, d’ailleurs, n’est autre que la formation qui leur sera assurée tout au long de cette expérience. «Les Miss et les dauphines, qui ont eu la chance de participer au concours Miss Tunisie, tout au long de ces années, ont acquis en évolution positive et en maturité. Il s’agit d’une formation qui leur sera utile pour la vie et sur tous les plans», renchérit-elle.

Pour ce qui est des étapes à venir, l’organisatrice estime qu’à la fin octobre 2020, les trois émissions télévisées seraient finalisées. Le stage proprement dit se déroulerait un mois avant la soirée finale, qui se tiendrait, probablement, en février, sinon en mars 2021.

Charger plus d'articles
Charger plus par Dorra BEN SALEM
Charger plus dans Magazine La Presse

Laisser un commentaire