Les bureaux de change, mis en place récemment, ont réussi à collecter des devises d’une valeur de 1 milliard de dinars, dont une bonne partie provient du secteur informel, a fait savoir le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Marouan Abassi, jeudi, lors d’une conférence de presse à distance.

Abassi a souligné que l’effort déployé par ces bureaux de change a permis de consolider le volume global de nos réserves en devises, s’élevant actuellement à 21,2 milliards de dinars, soit l’équivalent de 141 jours d’importation.

Il a noté que le maintien de ce niveau respectable de réserves en devises, malgré la chute des recettes touristiques (un manque à gagner de 2,5 milliards de dinars), a été favorisé, en outre, par une importante baisse des importations, une diminution significative du prix du baril de pétrole, ce qui a réduit la facture énergétique, et une régression de demande de devises, dans le cadre de voyages.

« A cela s’ajoute les revenus du travail qui ont maintenu le même niveau d’avant crise sanitaire (actuellement au niveau de 4 milliards de dinars) », a-t-il ajouté.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    01/10/2020 à 16:48

    Je n’ai vu autant de bureaux de changes de devises de ma vie, tout est fait en règles pas d’arnaque et beaucoup de courtoisies. L’endroit c’est le sud tunisien et la capitale est Tataoouine .

    Répondre

Laisser un commentaire