Le ciment ne sera plus empaqueté dans des sacs en plastique. Le ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines a annoncé, mardi au soir, l’abrogation de l’arrêté conjoint avec le ministère du Commerce qui autorise l’empaquetage du ciment dans des sacs en plastique.

Publié le 14 août dernier dans le Journal officiel de la République tunisienne (JORT), cet arrêté avait provoqué un tollé général sur la Toile et attisé la colère des militants écologistes et de certains députés qui sont allés jusqu’à déposer une plainte auprès du Tribunal administratif pour annuler cette décision qu’ils la qualifient de « désastreuse » pour l’environnement.

Cette décision a également été considérée comme allant à l’encontre du décret gouvernemental interdisant l’usage des sacs à bretelle en plastique, adopté en janvier 2020.

La Tunisie reste le 4e consommateur de produits en plastique par habitant dans la région méditerranée, selon le Fonds Mondial pour la Nature (WWF).

L’économie tunisienne accuse chaque année, environ 20 millions de dollars de pertes, en raison de la pollution plastique, d’après la même source .

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire