Le ministère public près le pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme a affirmé avoir ouvert une information judiciaire contre toute personne qui serait impliquée dans un meurtre ou dans des crimes terroristes, et ce à la suite de l’attaque au couteau qui a eu lieu, ce jeudi, à Nice, (France) dont l’assaillant serait un Tunisien.

« Cette action en justice intervient en application de l’article 83 de la loi organique relative à la lutte antiterroriste et au blanchiment d’argent », a indiqué, Mohsen Dali, substitut de procureur de la République et porte-parole du Tribunal de première instance de Tunis.

Cette loi, a-t-il ajouté, permettra au tribunal de première instance d’examiner les crimes terroristes commis en dehors du territoire national et contre des personnes et des intérêts tunisiens.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’assaillant serait un Tunisien, assure-t-il.

Dali a précisé que le ministère public près le pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme avait confié cette affaire à une unité sécuritaire spécialisée pour plus de recherches et d’investigation.

Au moins trois personnes ont été tuées, dont une au moins égorgée, jeudi, à l’intérieur de la basilique Notre-Dame de Nice, lors d’une attaque au couteau dont l’auteur a été interpellé.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

2 Commentaires

  1. Bau

    29/10/2020 à 20:06

    Nous sommes dévastés par la nouvelle en tant que tunisienne en France ces malades nous m’êtes vraiment en danger surtout les femmes voilées !! C’est inadmissible. Que dieu tout puissant les punissent et qu’ils disparaissent de cette terre qui sont entrain de détruire avec leur conneries et leur ignorance !!!

    Répondre

  2. Dr. Joseph Mullen

    30/10/2020 à 09:30

    esperons que l’assaillant n’est pas un resortissant de la region Sidi Bouzid – Kasserine

    Répondre

Laisser un commentaire