Le premier président de la Cour des Compte et président de la Cour de discipline financière, Néjib Ktari, a remis, mercredi, au président de la République Kais Saïed, le rapport général sur les résultats du contrôle, par la Cour, du financement des campagnes électorales de l’élection présidentielle anticipée et des législatives de 2019, ainsi que des ressources des partis politiques.

Ktari a également remis au président de la République, le 24ème rapport de la Cour de discipline financière.

Cité dans un communiqué de la présidence de la République, Ktari a souligné que le financement des campagnes électorales précitées a manqué de transparence, faisant état d’irrégularités des ressources mobilisées pour financier les campagnes.

Il a indiqué que la Cour des comptes a formulé, dans son rapport, une série de recommandations découlant d’une analyse de l’actuel système électoral et de solutions inspirées des expériences comparées, afin d’éviter que ces violations ne se reproduisent.

Pour sa part, le chef de l’Etat a mis l’accent sur la nécessité d’appliquer les sanctions prévues par la loi de manière générale. « Il ne suffit pas de promulguer des lois et d’élaborer des rapports, chaque partie doit assumer pleinement ses responsabilités », a-t-il soutenu.

Saïed a mis en avant l’importance de ce rapport pour les campagnes électorales. le document comporte des données fiables émises d’une juridiction indépendante qui a assuré le contrôle, en toute neutralité, du financement des campagnes électorales et des partis politiques, a-t-il fait observer.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire