Réunie mercredi au palais du gouvernement à la Kasbah, la commission nationale de lutte contre le coronavirus a décidé la reprise de la prière du vendredi avec une participation qui ne dépasse pas les 30% et ce à compter du vendredi 4 décembre 2020.

Au cours d’une conférence de presse organisée à l’issue de la réunion de la commission, le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum a déclaré que la prière du vendredi sera de nouveau autorisée après l’évaluation de la situation épidémiologique dans le pays.

Une évaluation qui intervient suite à la réouverture des mosquées et l’autorisation des cinq prières depuis deux semaines et qualifiée par le ministre d' »évaluation positive ».

Adhoum a appelé les préposés aux mosquées et les imams prédicateurs à sensibiliser davantage les fidèles à l’application du protocole sanitaire, précisant que la fermeture des mosquées et des lieux de culte avait pour objectif de protéger les vies humaines.

La commission nationale de lutte contre le coronavirus avait décidé la réouverture des mosquées et l’autorisation de l’accomplissement des cinq prières depuis lundi 23 novembre dernier après leur fermeture provisoire à titre de prévention et pour empêcher la propagation de la Covid-19.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire