Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, a déclaré, vendredi soir, que plus d’un million et 150 mille personnes ont bénéficié des aides sociales octroyées par l’Etat pour faire face à la crise du Covid-19 et en atténuer les répercussions sur tous les secteurs.

Au cours d’une séance plénière à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) consacrée à l’examen du budget du ministère pour l’année 2021, Trabelsi a reconnu  » les manquements et abus existants au niveau de la distribution des aides sociales, dont 6000 aides qui avaient manqué d’être dirigées vers leurs bénéficiaires.  » Les autorités avaient rectifié le tir, à travers une mise à jour des données « , a-t-il noté.

Il a souligné les efforts déployés par les services du ministère, et l’Union tunisienne de solidarité sociale (UTSS), pour assurer la distribution équitable de cette aide et sa remise à ses bénéficiaires dans des circonstances très difficiles. Il a affirmé dans ce sens que le ministère continue d’apporter le soutien nécessaire aux institutions affectées par la pandémie du Covid-19, signalant que les guides touristiques ont bénéficié d’une subvention provisoire de 200 dinars pour une période maximale de six mois, outre la prise en charge de la masse salariale des travailleurs des institutions touristiques ayant temporairement ou complètement interrompu leurs activités.

S’agissant des mesures adoptées au niveau du domaine culturel, le ministre des Affaires sociales a affirmé l’échelonnement des dettes des artistes, créateurs, intellectuels ainsi que celles des institutions culturelles au titre de l’affiliation au système de sécurité sociale, compte tenu des dommages subis à cause de la pandémie, outre l’octroi d’aides circonstancielles aux artistes et travailleurs dans ce secteur, et l’augmentation de la pension de vieillesse au profit de cette catégorie, pour passer de 200 à 403 dinars. Dans ce contexte, Trabelsi a souligné la nécessité d’ouvrir un compte spécial au niveau de la trésorerie, qui sera consacré à la collecte des ressources des cotisations sociales de solidarité, et ce, à des fins d’efficacité et de transparence. Il a encore fait savoir que le ministère se penche sur l’élaboration du décret gouvernemental relatif aux financements de la sécurité sociale, qui sera soumis à l’approbation du gouvernement, avant d’entamer le dialogue à son sujet avec les parties sociales.

Trabelsi a souligné que le retard accusé dans la création de la « Caisse d’assurance sur les postes d’emploi » est dû principalement à la conjoncture actuelle et à la crise étouffante qui en découle, indiquant que le ministère reprendra bientôt le dialogue sur le décret gouvernemental relatif au système de retraite dans le secteur public, et celui relatif à l’augmentation de l’âge de départ à la retraite dans le secteur privé, dont l’approbation est envisagée au cours de l’année 2021. En réponse à une question relative au plan du ministère des Affaires sociales pour lutter contre la pauvreté, Trabelsi a annoncé que son département focalise ses efforts sur la mise en place d’une politique multidimensionnelle, la première du genre depuis l’indépendance, et qui prévoit l’instauration du Conseil national pour la lutte contre la pauvreté au titre du  » développement social « . Il a noté que la crise sanitaire a entravé ce processus,  » le ministère est toutefois déterminé à mettre en application ce plan, a-t-il assuré. Par ailleurs, Trabelsi a indiqué que le ministère a pu, grâce aux inspections du travail, annuler ou reporter 83% du total des avis de grève annoncés dans plusieurs secteurs, dans le cadre d’un dialogue avec les syndicats, affirmant que le ministère reste toujours ouvert au dialogue avec les institutions initiatrices des grèves, en référence aux syndicats et aux chambres syndicales « .

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire