» Le gouvernement a mis en place une stratégie pour la vaccination contre le coronavirus dont le démarrage est prévu début 2021″, a annoncé, mardi, le chef du gouvernement, Hichem Mechichi.

Lors d’une visite à Sousse au cours de laquelle il s’est rendu à l’hôpital universitaire Sahloul et à l’hôpital universitaire Farhat Hached, le chef du gouvernement a ajouté que « la situation épidémiologique dans le pays est très préoccupante et nécessite plus que jamais le respect des mesures préventives recommandées ».

Il a déclaré que sa visite à l’hôpital universitaire Sahloul lui a permis de prendre connaissance des composants du laboratoire d’analyse virale, entré en exploitation en août 2020 et dont le coût de réalisation est d’environ 830 mille dinars. Ce laboratoire, qui permet, a-t-il dit, d’effectuer 140 analyses par jour, couvre les gouvernorats de Sousse, Mahdia et Kairouan, Gabès et Sidi Bouzid. Mechichi a, également, indiqué que l’unité d’isolement du service des maladies bactériennes et infectieuses à l’hôpital universitaire Farhat Hached est un modèle à suivre en matière de coopération entre les secteurs public et privé et d’appui aux efforts du gouvernement dans la lutte contre les épidémies et les maladies bactériennes et infectieuses.

Il est à noter que cette unité, la première du genre en Afrique du Nord, a été réaménagée moyennant des investissements de l’ordre de 2 millions de dinars à l’initiative d’un Homme d’affaire tunisien. Elle dispose d’une capacité d’accueil de 8 lits dans 6 chambres d’isolement et d’un matériel médical financé par l’Organisation mondiale de la santé.

Mechichi a assisté, à l’hôpital Hached, à la livraison d’ambulances type « B » aux directeurs des hôpitaux de Condar, Hergla et Msaken, après avoir inspecté à l’hôpital universitaire de Sahloul, l’unité de transplantation d’organes destinée à accueillir 19 patients Covid, réalisée moyennant une enveloppe de plus d’un million de dinars, avec une capacité d’accueil de 11 lits.

En réponse aux préoccupations du personnel de la santé des deux établissements hospitaliers, le chef du gouvernement a souligné le souci du gouvernement d’activer les recommandations du dialogue social lié au secteur de la santé, affirmant qu’il a été convenu, récemment, avec les structures représentatives du secteur d’œuvrer pour la création d’un comité national pour la réforme du secteur de la santé publique.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire