Le président de la République, Kaïs Saïed s’est rendu, lundi, à la cité Errafeh, à M’nihla, gouvernorat de l’Ariana, où il s’est entretenu avec un groupe de citoyens de la région.

Dans une allocution prononcée, devant le siège de la délégation de M’nihla, le chef de l’État a réaffirmé le droit du peuple tunisien à l’emploi, à la liberté et à la dignité nationale, appelant à ne pas porter atteinte à l’honneur des personnes, ni à leur intégrité physique et leurs biens.

Cité dans un communiqué de la présidence, Saïed a mis en garde contre toute « instrumentalisation » de la misère et de la pauvreté des jeunes dans les troubles, assurant que « ceux qui manipulent les jeunes et bougent dans les ténèbres, ont pour objectif de semer le chaos et non pas de répondre aux revendications des tunisiens ».

Par ailleurs, Saïed a souligné que « la gestion des affaires publiques n’est pas tributaire de la création des alliances et des manœuvres politiques, mais elle repose plutôt sur des valeurs morales et des principes constants », ajoutant que le chaos ne peut en aucun cas servir les interets du pays.

À noter que cette visite intervient dans un contexte tendu marqué par des émeutes nocturnes, accompagnées par des actes de violence et des heurts entre des groupes de jeunes et les forces de l’ordre. Ces émeutes ont éclaté, depuis le 14 janvier, dans plusieurs régions du pays, en dépit du couvre-feu.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire