Le syndicat du corps diplomatique du ministère des Affaires étrangères ont observé, vendredi, un sit-in devant l’entrée principale du ministère et appelé le président de la République à intervenir pour remédier à « la situation catastrophique » au sein du ministère.

Dans une déclaration aux médias, le secrétaire général du syndicat, Brahim Rezgui, a expliqué que cet appel intervient à la suite de « l’épuisement des voies du dialogue » et « le silence » de l’administration face aux revendications du corps diplomatique.

Le sit-in, a-t-il ajouté, s’inscrit dans le cadre d’une série d’actions et se tient quelques jours après une grève avec présence sur les lieux du travail, le 16 février, pour protester contre « la dégradation de la situation », à tous les niveaux, au sein du ministère des Affaires étrangères, ce qui a « impacté sur le rendement de la diplomatie tunisienne en Tunisie et à l’étranger ».

Le syndicat réclame, en particulier, un nouveau statut de base spécifique au corps diplomatique, une couverture médicale et une réforme structurelle pour le ministère des Affaires étrangères.

Il demande, aussi, de la transparence dans les promotions et les nominations aux missions diplomatiques et consulaires.

Brahim Rezgui a affirmé la détermination du syndicat à poursuivre ses actions jusqu’à la satisfaction des revendications.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire