Elle était nommée l’herbe aux sorciers. La verveine officinale est réputée depuis l’Antiquité pour ses innombrables vertus médicinales. Cette plante appartenant à la famille des verbénacées, agit salutairement sur l’organisme pour soulager moult maux.  En effet, son bienfait le plus connu consiste en la contribution aux traitements de l’anxiété et des vertiges. Une infusion d’un gramme et demi de feuilles de verveine dans une tasse d’eau chaude apporte relaxation et bien-être tout comme elle aide à bien dormir. Mais outre son effet antinévralgique, qu’elle doit d’ailleurs à sa teneur en son principal actif (la verbénaline iridoïde), la verveine représente un allié santé pour le système digestif. Consommée sous forme de tisane ou encore de gélules, elle contribue à la bonne digestion, apaise les spasmes et lutte contre la diarrhée. D’autant plus qu’elle favorise l’appétit chez les personnes qui en ont le moins, et ce, grâce à son impact sur les sucs digestifs.

Autre bienfait tout aussi salutaire : la verveine agit comme un anti-inflammatoire naturel dont l’effet s’avère être similaire à l’aspirine. Ainsi, les personnes souffrant de rhumatismes ou encore de douleurs articulaires et musculaires trouvent-elles dans la verveine un remède naturel efficient. Cette plante médicinale aide, aussi, au traitement des ulcères buccaux, les aphtes tout comme elle apaise différentes affections cutanées, notamment les gerçures, les piqûres d’insectes, l’érythème et autres problèmes liés à la peau.   Toutefois, et à l’instar de tout produit consommable, cette plante risque de présenter des méfaits chez certaines personnes. Ainsi, il est déconseillé de consommer de la verveine chez les personnes souffrant d’une insuffisance hépatique vu qu’elle peut facilement interagir avec les enzymes du foie et risque ainsi de modifier l’impact requis par le traitement. Elle l’est aussi chez les personnes sous traitement anticoagulant ou encore ayant des problèmes de tension artérielle. La verveine est déconseillée aussi aux anémiques, aux personnes présentant des troubles gastro-intestinaux et aux personnes souffrant de troubles neurologiques. Les femmes enceintes ou allaitantes ne doivent aucunement consommer de la verveine.

* Source : www.doctissimo.fr

Charger plus d'articles
Charger plus par Dorra BEN SALEM
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire