Le commandant Ezzeddine Kacem, président du cluster maritime tunisien, a été invité récemment par la Commission européenne «Bruxelles» et «West-Med» pour participer au Forum international portant sur «L’économie bleue au sommet des deux rives de la Méditerranée nord et sud», et qui a eu lieu les 13, 14 et 15 mai 2019 à Palerme (Italie), en présence de l’ambassadeur de l’Union européenne, du directeur général des affaires maritimes et de la pêche de la Commission européenne, du représentant de West-Med de Tunisie, du directeur de la coopération européenne au sein du ministère tunisien des Affaires étrangères et de plusieurs personnalités du monde maritime des pays de la rive sud, à savoir la Tunisie, l’Algérie, le Maroc, la Mauritanie et de la rive nord, comme le Portugal, l’Espagne, la France, l’Italie et Malte.
Contacté à Sousse afin d’en savoir plus sur ce forum, M. Kacem nous a indiqué que sa participation a pour objectif la contribution au développement des projets concrets pour les clusters maritimes des pays participants dans le but de renforcer la coopération nord-sud. «J’ai proposé, a-t-il précisé, à la Commission européenne, que la Tunisie soit un pôle d’interconnexion et de coordination dans le domaine de l’économie bleue des clusters maritimes des pays du bassin méditerranéen et de l’Afrique, et ce, en présentant un projet intitulé «Quai 216, campus d’affaires et d’intelligence bleue en Tunisie».

Pôles de compétitivité
M. Kacem a, par ailleurs, indiqué que le Forum international de Palerme a insisté pour la création des pôles de compétitivité qui seront des mécanismes essentiels à l’accélération de l’innovation et à l’accès à des ressources financières durables des chercheurs et des entreprises de l’économie bleue au niveau local et méditerranéen. Actuellement, de nombreux pôles de compétitivité sont actifs dans la région par le biais de diverses activités liées à l’économie bleue. Souvent plus développées sur la rive nord, a-t-il poursuivi, elles manquent d’une arène commune pour s’engager face aux défis de l’innovation, partager les opportunités et identifier les possibles domaines de transfert de connaissances et de capacités.
Enfin, notre interlocuteur a rappelé que le forum a recommandé la création d’un réseau «paires» nord-sud, conçu comme plateforme d’innovation des pôles de compétitivité maritime dans la région de l’ouest de la Méditerranée et potentiellement au-delà de cet espace, et ce, pour l’échange de bonnes pratiques et le renforcement de la coopération entre les pôles de compétitivité régionaux existants et émergents.

Charger plus d'articles
Charger plus par Hichem BENZARTI
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire