La chambre criminelle spécialisée dans les affaires de terrorisme s’est prononcée, le 19 février dernier, sur l’affaire de la cellule terroriste de Sejnane impliquant 44 accusés, a déclaré lundi à l’agence TAP, le porte-parole du tribunal de première instance de Tunis, Mohsen Dali.

L’affaire de la cellule terroriste de Sejnane remonte au mois de juillet 2015, lorsque les forces de sécurité ont mené une opération dans les localités de Sejnane et Menzel Bourguiba (gouvernorat de Bizerte), contre des éléments terroristes qui planifiaient une attaque ciblant des sites sensibles. Cette opération s’est soldée par l’élimination d’un élément terroriste et l’arrestation de seize autres, selon le ministère de l’Intérieur.

Mohsen Dali a fait savoir que 16 accusés ont été condamnés à la réclusion à perpétuité, ajoutant que les peines prononcées varient entre 10 ans et l’emprisonnement à perpétuité. La juridiction a décidé l’exécution immédiate des peines contre les accusés en fuite.

Par ailleurs, le porte-parole a indiqué que les jugements concernent 44 accusés dont 24 ayant comparu devant la justice, aux côtés de 4 autres en état de liberté, tandis que le reste des accusés sont encore en cavale.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire