La Médina de Tunis garde toujours son attrait et cette ambiance qui lui est particulière : toujours bien achalandée, la Médina ouvre ses portes à ses visiteurs venus de plusieurs zones pour se faire plaisir et oublier les privations de la journée.

A partir de 21h00 et à côté de la mosquée Ezzitouna, les cafés et les salons de thé grouillent de couche-tard. La rue est pleine de passants. Un groupe d’étudiants est installé  dans un salon de thé, bavardant et sirotant un café. Certains  écoutent la radio, d’autres regardent le téléviseur. Les cafés sont décorés de produits artisanaux qui attirent les regards et reflètent une valeur traditionnelle et authentique.

Une ambiance de joie

La plupart des gens qui fréquentent les cafés, des jeunes âgés entre 15 et 35 ans ou plus, passent leur temps à discuter de politique et de football ainsi que des séries télévisées ramadanesques. Mayssa de Bab Saâdoun, 27 ans, est venue prendre un café avec ses copines et copains. Pour elle, l’ambiance contribue au soulagement et au divertissement. Quant à son ami Ferès, il vient de passer la soirée dans un autre café. «Le cadre est très beau. De plus, rejoindre mes amis dans le café est mieux que de rester seul à la maison», assure le jeune homme, le sourire aux lèvres.

Un autre groupe de jeunes, déjà attablés, joue une partie de jeux de cartes. Les joueurs sont encouragés par leurs amis qui crient fort à chaque acte. L’un des joueurs, répondant au nom de Farouk, est catégorique : «C’est ici que je me défoule et me réjouis dans un cadre avenant. Cet endroit est considéré comme un espace convivial. Si je ne viens pas ici chaque soirée, je me sens mal à l’aise». Et d’ajouter : «Je garde un bon souvenir de cet endroit. Fumer un narguilé et siroter un café ici est agréable», surtout que le café reste ouvert jusqu’à l’aube.

Au sein de la médina, le Ramadan revêt un goût particulier surtout si l’on se réunit avec les membres de la famille autour d’un café et dans une ambiance festive. Car, dans plusieurs familles, on continue à vivre isolé, chacun dans sa chambre en train de manipuler son smartphone ou son PC, technologie de communication oblige !

Sabrine AHMED

Charger plus d'articles
Charger plus par Sabrine AHMED
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire