On s’attend à une «belle» attrayante entre les deux grosses cylindrées, en pleine concurrence pour le titre. A la force des poignets.

Les deux actes de la finale du championnat national disputés en l’espace de cinq jours ont nécessité le recours à un match d’appui. La victoire pour ou équipe ou l’autre signifie la consécration.

L’enjeu laisse présager des débats chauds et des rebondissements de situations. Les deux ténors (EST et CSS) vont serrer les rangs, se donner à fond dans un duel décisif et à haute tension. Chacun des deux utilisera les armes nécessaires pour inverser la donne en sa faveur. Ce soir, il s’agit d’une occasion unique à ne pas rater pour vivre des moments de gloire. Dans cette logique, divers facteurs vont entrer en considération, et il serait hasardeux d’avancer le moindre pronostic. L’expérience des acteurs entrera en ligne de compte dans grande rencontre de cette envergure où la défaite est absolument interdite. L’apport des passeurs sera décisif. La victoire pourrait donc se décider de l’état de forme de Khaled Ben Slimène de l’EST, et de Marouène Mrabet de l’équipe de Sfax. Les deux formations à chances et forces égales tenteront d’exprimer leurs réelles potentialités et ne lâcheront rien pour vaincre et convaincre.

Pas question de lâcher, c’est le mot d’ordre du CSS, qui vise le douzième titre, alors que l’EST guette le 21e sacre de son prestigieux palmarès.

T.H.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire