Le ministère de la santé a recommandé l’adoption d’un comportement alimentaire sain durant le mois de Ramadan et le respect de toutes les mesures de prévention, notamment pour les personnes âgées et ceux atteints de maladies chroniques.

Le ministère a appelé dans un communiqué publié jeudi à réduire progressivement la consommation de thé et de café avant le début du mois de ramadan et à retarder le repas du S’hour, à boire de l’eau et à consommer des légumes, des fruits, de lait et ses dérivés à condition qu’ils soient pasteurisés.

Il a également appelé les adolescents à respecter le nombre d’heures de sommeil (au moins 7 heures) surtout durant la période des examens, à suivre une bonne hygiène alimentaire et à pratiquer du sport.

Selon la même source, le ministère a indiqué que les personnes atteintes de maladies chroniques sont appelées à demander conseil à leur médecins avant d’entamer le jeune.

Pour les personnes diabétiques et hypertendues, le ministère de la santé a souligné l’importance de contrôler le taux de diabète et à rompre immédiatement le jeune lorsque le taux de diabète dans le sang est égal ou inférieur à 0,7 grammes par litre ou égal ou supérieur à 2,5 grammes par litre.

Par ailleurs, le ministère de la santé a indiqué que les femmes enceintes et allaitantes qui ne sont pas atteintes de maladies chroniques doivent prendre l’avis de leurs médecins traitants qui décidera ou non de la possibilité d’entamer le jeune tout en poursuivant le contrôle médical et une bonne hygiène alimentaire.

Le ministère de la santé a recommandé la nécessité de poursuivre l’application du protocole sanitaire durant la période de la pandémie, notamment la distanciation, le port du masque et l’utilisation du gel désinfectant, signalant l’importance d’éviter les rassemblements (marchés, espaces publics et cafés).

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire