L’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) a lancé, jeudi, un appel « urgent » au gouvernement afin de venir en aide aux secteurs de la restauration et des cafés, suite au durcissement du couvre-feu annoncé par l’Instance Nationale de Lutte contre le Coronavirus.

Dans un communiqué, l’organisation patronale a exhorté le gouvernement à mettre en place rapidement un programme d’appui et d’indemnisation au profit de ces secteurs et à exonérer les propriétaires des cafés et des restaurants de toutes les charges sociales, financières et fiscales, jusqu’à la fin de la crise sanitaire.

Elle a, également, pressé le gouvernement à tenir une séance de travail dans les plus brefs délais avec les représentants de l’organisation afin de prendre les mesures nécessaires et venir à la rescousse de ces secteurs qui sont au bord de la faillite.

« Les mesures annoncées par le gouvernement auront de lourdes répercussions sur ces secteurs qui souffrent depuis plus d’une année marquée par une suspension de leurs activités », a prévenu le patronat.

L’Instance Nationale de Lutte contre le Coronavirus avait annoncé, mercredi soir, de nouvelles mesures pour la période du 09 au 30 avril en cours, dont un couvre-feu de 19h à 05h du matin.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire