Le député et dirigeant du parti des patriotes démocrates unifié (Ppdu) Mongi Rahoui a affirmé dans un post publié, mercredi, sur sa page facebook que des avertissements lui sont parvenus du ministère de l’Intérieur faisant état « de menaces sérieuses qui pèsent sur sa sécurité physique ».

« J’ai été informé de nouveau par les autorités sécuritaires que des menaces sérieuses pesaient sur ma sécurité physique suite à des informations qui leur sont parvenues faisant état d’un repérage par des groupes terroristes de mes déplacements à Jendouba », a écrit le dirigeant du Ppdu.

Le dirigeant du Ppdu annonce qu’il ne pourra pas s’acquitter de ses engagements en particulier dans le gouvernorat de Jendouba, au vu des consignes à respecter lui enjoignant de limiter ses déplacements.

Le député Mongi Rahoui avait appelé fin mars dernier le ministère public à agir contre les menaces et la campagne takfiriste dont il fait l’objet.

Il avait précisé que cette campagne intervenait suite à son intervention lors d’une émission télévisée au cours de laquelle il a demandé au président de l’Instance de Lutte contre la Corruption d’enquêter sur l’enrichissement de dirigeants d’Ennahdha dont parmi eux des députés.

Mongi Rahoui a fait observer que les campagnes diffamatoires qui le ciblent émanent de plusieurs pages et comptes facebook soutenus par le mouvement Ennahdha, qui était en état d’alerte depuis les informations relayées au sujet de l’enrichissement de ses dirigeants.

Ce qui explique son recours aux campagnes de dénigrement, estime-t-il.

Le député assure bénéficier d’une protection sécuritaire depuis environ trois mois.

Le Ppdu avait demandé au ministère public d’agir de manière préventive et rapidement contre ces menaces sérieuses qui pèsent sur la sécurité de Mongi Rahoui, appelant le ministère de l’Intérieur à assumer ses responsabilités dans la protection de sa sécurité.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire