Le mouvement Ennahdha a estimé que « l’autoproclamation du président de la République Kaïs Saïed comme commandant suprême des forces porteuses d’armes constitue une violation à la Constitution et un empiétement sur les prérogatives du chef du gouvernement ».

Le président Saïed avait affirmé, dimanche , dans un discours prononcé à l’occasion du 65ème anniversaire de la création des forces de sécurité intérieure, que  » selon la Constitution, le président de la République est le chef des forces armées militaires et civiles, sans distinction aucune ».

Dans une déclaration rendue publique mardi, Ennahdha appelle le chef de l’Etat à s’engager « sérieusement à respecter la Constitution » et à « cesser d’entraver le fonctionnement de l’Etat ».

Le parti dit rejeter « les tendances autocratiques » du président de la République, exhortant toutes les forces démocratiques à « parachever la construction démocratique et la mise en place de la Cour constitutionnelle ».

Ennahdha souligne que « mêler l’institution sécuritaire aux conflits politiques menace la démocratie, la paix sociale et les acquis de la Révolution ».

Le Mouvement réaffirme que « la priorité du peuple tunisien consiste à lutter contre la pandémie qui fait, quotidiennement, des dizaines de morts, et à faire face à ses graves retombées ».

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. JABALLAH

    20/04/2021 à 13:33

    Je ne crois plus en Personne de ces charlatants soit disant politiques ». Sincèrement, ce n’est ni le moment, ni le lieu, ni l’opportunité, de parler des articles de la constitution (la meilleure au monde HI HI HI), ni de qui est responsable de ceci ou cela : on le voit depuis + de 10 ans que personne n’est responsable et qu’il n’y a que des paroles sans les faits : Où en est-on de la revision de la constitution attendue depuis les premiers clashs entre les 3 soit-disant « Présidents ». Nous savons qu’il n’y a aucun pilote dans l’avion (pauvre Tunisie). Qua – t on récolté après BOURGUIBA ?

    Répondre

Laisser un commentaire