« Le vaccin n’ayant pas reçu l’autorisation de mise sur le marché, de la part des autorités sanitaires nationales et des structures spécialisées du ministère de la Santé, il a été remis aux services de la santé militaire. Il est actuellement stocké conformément aux normes internationales », affirme le ministre de la Défense.

Le ministre de la Défense nationale, Brahim Bertégi, a indiqué que lot de vaccins reçu par la Présidence de la République sous forme de don des Emirats arabes unies était un lot du vaccin chinois « Sinovac ».

« Ce vaccin n’ayant pas reçu l’autorisation de mise sur le marché, de la part des autorités sanitaires nationales et des structures spécialisées du ministère de la Santé, il a été remis aux services de la santé militaire ». Il est actuellement stocké conformément aux normes internationales.

Le ministre s’exprimait au cours d’une plénière de l’Assemblée des représentants du peuple consacrée à des questions orales à quatre membres du gouvernement.

Dans sa réponse aux interventions des députés, le ministre de la Défense a précisé que la Présidence de la République a reçu 1000 doses du vaccin chinois « Sinovac » qu’elle a ensuite remis à la Direction générale de la Santé militaire.

« Aucune dose de ce lot de vaccins n’a été injectée jusqu’ici », a-t-il affirmé.

En mars dernier, des députés ont révélé la réception par la Présidence de la République d’un lot de vaccins offert par les Emirats arabes unis. Une polémique a éclaté et le gouvernement a annoncé l’ouverture d’une enquête.

La Présidence de la République a, alors, affirmé que le lot en question a été remis aux services de santé militaire.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire