La Fédération générale du cuir et de la chaussure relevant de l’UTICA a revendiqué, samedi, d’autoriser aux professionnels de travailler avant Aïd Al-Fitr, afin de parvenir à répondre aux besoins des consommateurs, durant cette fête religieuse, tout en rassurant que ses adhérents veilleront à l’application du protocole de santé et de la distanciation sociale.

La fédération a dénoncé la décision du gouvernement de décréter un confinement général, du 9 au 16 mai 2021, à l’occasion de la célébration de la fête de l’Aïd Al-Fitr, une période connue par le pic d’activité pour le secteur du cuir et de la chaussure.

 » cette mesure était prise à la hâte et aura des répercussions catastrophiques sur les professionnels, qui aggraveront encore leurs difficultés  » selon la même source qui a réitéré l’impératif d’indemniser les professionnels et les sociétés exerçants dans cette activité suite aux dommages causés par la pandémie de Covid-19, en examinant, avec la Fédération, les mécanismes à mobiliser pour les aider à surmonter leurs difficultés.

Elle a appelé, aussi, à suspendre les opérations de recouvrement financiers et de reporter le remboursement des chèques bancaires, jusqu’à la fin de la crise actuelle. L’objectif est de préserver la pérennité du secteur et de protéger les milliers d’emplois qu’il offre.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire