Le parti « Ettakatol » a invité le chef du gouvernement à démissionner et appelé au lancement, dans l’immédiat, d’un dialogue national sous l’égide du président de la République et le parrainage du Quartet du dialogue.

Pour « Ettakatol », le dialogue national doit réunir toutes les familles politiques et composantes sociales « sans aucune exclusion », lit-on dans une déclaration du parti, publiée lundi soir.

« Ettakatol » estime que le chef du gouvernement et son équipe sont dans « l’incapacité » de faire appliquer les décisions prises, les accusant notamment d’avoir failli en matière de communication au risque d’entamer la confiance des Tunisiens.

Le parti leur reproche, également, un « manque de transparence » et de coordination au sujet du dossier économique et des négociations avec les institutions financières internationales.

En outre, Ettakatol critique l’échec du gouvernement qui a « mal géré » la crise liée à la pandémie de Covid-19 sur tous les plans (social, économique, sécuritaire et sanitaire).

Il rappelle, dans ce sens, le retard accusé quant à l’arrivée des vaccins anti-Covid et l’entame de la campagne de vaccination.

Tous ces facteurs, affirment le parti, viennent entacher la confiance des Tunisiens (…) et montrer l’échec du gouvernement qui n’arrive plus à dissiper les craintes des Tunisiens quant à l’avenir du pays .

L’Etat n’est désormais plus en mesure d’assumer son rôle, estime Ettakatol.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire