Aman Allah Al-Masaadi, membre du comité scientifique de lutte contre le coronavirus a souligné que la collectivité nationale subit des pertes estimées à 2 475 dinars pour chaque nuit qu’un patient atteint du Covid-19 passe dans un hôpital public, faisant savoir que ce type d’hospitalisation peut dépasser 45 jours.

Dans une déclaration, mercredi à la TAP, il a fait savoir que les établissements de santé publique souffrent d’un grand manque de moyens financiers et que les professionnels de la santé sont épuisés moralement et physiquement. A cela s’ajoute, a-t-il dit, la crainte de l’émergence d’une quatrième vague du virus.

Al-Masaadi a qualifié la situation relative à la propagation du coronavirus dans le pays de grave et très préoccupante, d’autant plus que le taux de positivité des tests au niveau national dépasse les 20 %, bien que les statistiques relatives aux contaminations et aux décès soient restées relativement stables au cours de la dernière période.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire