Le ministère du Commerce et du développement des exportations a annoncé que les exportateurs d’huile d’olive intéressés par le marché britannique, peuvent entamer les opérations d’exportation, directement.

Le ministère a rappelé que cette décision s’inscrit dans le cadre de l’accord de partenariat, conclu le 4 octobre 2019, entre la Tunisie et le Royaume-Uni, et entré en application à partir, du début janvier 2021.

Cet accord stipule entre autres l’exonération d’un quota annuel de l’huile d’olive tunisienne (7 723 tonnes) des frais douaniers.

Le ministère a fait savoir que ce quota couvre toutes les variétés d’huile d’olive vierge conformément aux tarifs douaniers, ajoutant que les exportateurs peuvent profiter des opportunités offertes par ce marché pour développer les exportations nationales.

À rappeler, la Tunisie a exporté, du 1er novembre 2020 à fin avril 2021, l’équivalent de 124,7 mille tonnes d’huile d’olive, d’une valeur de 991 millions de dinars, répartis entre 111,7 mille tonnes d’huile d’olive en vrac et 24 mille tonnes conditionnées.

Cependant, une baisse importante de 140 mille tonnes a été enregistrée par rapport à la production record de la saison écoulée (440 mille tonnes).

Concernant le quota d’exportation d’huile d’olive de la Tunisie vers l’Union européenne (UE), l’objectif est d’atteindre 56 700 tonnes, d’ici la fin de l’année en cours.

L’accord de partenariat entre la Tunisie et le Royaume-Uni, conclu le 4 octobre 2019, est entré en application à partir du début janvier 2021, date de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (Brexit), avait annoncé, le ministère du Commerce et du développement des exportations, en décembre 2020.

Les avantages de cet accord touchent notamment les produits agricoles non concernés par le libre-échange, sous forme de quotas annuels, dont un quota relatif à l’huile d’olive de 7 723 tonnes exonérées des frais douaniers.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire