Accueil Ridha BOURKHIS

Ridha BOURKHIS

Articles par Ridha BOURKHIS

Diwan al nissâ (Le recueil des femmes), poèmes de Jamila Mejri: Un bel hommage aux femmes

Les femmes célébrées dans ce recueil et qui descendent tout droit d’Elissa, fondatrice de Carthage, de Leyla et de Hind, amantes célèbres dans la poésie arabe classique, sont séduisantes, aimantes, blessées et possessives. Protectrices et enracinées dans la tradition dont elles sont les dépositaires, elles aiment à protéger l’homme contre le déracinement ou la déperdition identitaire. Jamila Mejri est  poète. …

Chahiyon kel widede  (Délicieux comme l’amour), poèmes  en arabe de Wided Ridha El Habib: La poésie des mots simples

Dédiée à  «une aube dont l’absence a trop duré, à un crépuscule qui refuse de partir», mais aussi  «à la patrie…», (p.5), la poésie de Wided Ridha El Habib qui meuble son dernier recueil intitulé «Chahiyon kel wided» (Délicieux comme l’amour) s’inscrit dans le combat naturel de l’homme contre les ténèbres et la désespérance. Imprégnée de sensualité, elle porte au …

« Hikayet el-layl » (Les contes de la nuit), nouvelles de l’écrivaine tunisienne de langue arabe Nefla Dhâb : Une écriture de bonheur

Nouvelliste remarquée depuis la fin des années soixante-dix, Nefla Dhâb, qui a déjà à son actif de nombreux recueils de nouvelles et contes pour enfants et dont plusieurs œuvres ont été traduites en français, en italien, en espagnol, en russe, mais aussi en chinois, a publié entre autres un petit livre d’une excellente tenue éditoriale où même la couverture, agréable …

«Mâ lam tasqot mina elomôr… lam taôd khadra» (Celle qui ne tombe de l’âge… n’est plus verte), recueil de poèmes de Amor Daghrir : La patrie est une femme !

«Etre poète, c’est avoir de l’appétit pour un malaise». René Char. «Ce n’est pas avec des idées que l’on fait des vers, c’est avec des mots», rappela une fois le poète Mallarmé à son ami, le peintre Degas. Et, dans ce livre de poésie intitulé, non sans quelque flou artistique, «Mâ lam tasqot mina elomôr… lam taôd khadra» (Celle qui …

«Fi al miyeh al maliha» (Dans les eaux salées), autobiographie littéraire de Rafika Bhouri : La femme qui aimait la révolution !

Il s’agit dans ce livre, passionnément écrit par l’universitaire Rafika Bhouri, et intitulé «Fi al miyeh al maliha» (Dans les eaux salées) d’une autobiographie. Une attachante autobiographie qu’on pourrait qualifier de «littéraire», puisqu’elle développe un style, c’est-à-dire une écriture singulière avec des phrases ciselées, une certaine musicalité, des images et bien sûr des émotions à communiquer au lecteur ou à …

«Qaryet boutiro» (Le village de Botero), nouvelles de Lamia Nouira Boukil : Entre réalisme et fantastique

Ce nouveau recueil en arabe de Lamia Nouira Boukil, qui s’intitule  étrangement Le village de Botero, comprend 12 différentes nouvelles de longueur variable qu’on lit avec un égal bonheur. Toutes les nouvelles  s’articulent autour d’un thème fédérateur qui semble habiter l’auteure comme un engagement éthique ou une cause vitale, et qui est, somme toute,  l’homme. L’homme avec ses douleurs, ses …

« Fi ghayeheb el hob » (Dans les ténèbres de l’amour), roman de Ahlem El Gueder : Chute dans les flammes !

Il y a de l’amour, beaucoup d’amour, dans ce roman au titre fort expressif  «Fi gayeheb el hob» (Dans les ténèbres de l’amour), même si son auteure, la jeune poète et romancière pleine de promesses, Ahlem El Gueder,  nous signifie, dans une espèce d’épigraphe liminaire (p. 11), avant même que son appareil narratif ne se mette en branle, que  cette …

Suaire de l’Aimé, recueil en français de Jihen SOUKI : Écrire comme on rêve

L’émotion, c’est-à-dire la substance de toute l’entreprise de création verbale de Jihen Souki, est aussi dans ce silence qui devance la parole poétique ou qui lui succède et où elle est encore, comme chez Georges Shehadé, Lionel Ray, Michel Collot ou d’autres, vibration intérieure, pensée spirituelle, élan affectif ou, enfin, continuité discrète, invisible, au-delà des mots du texte, dans le …

12Page 1 De 2

Editorial

Edition Papier

Nécrologie

La Presse Magazine