Accueil Résultats de recherche pour:

Search Results for:

«Marché Noir» d’Ali Yahyaoui au 4e art : Pari hautement risqué

«Marché noir», dernière création scénique d’Ali Yahyaoui, a été présentée au public.Prenante mais infiniment sombre, cette pièce tire sa force d’un texte traduit et «tunisifié». Pari hautement risqué… Dans la salle du 4e art, les spectateurs se ruent vers les sièges et s’installent dans la pénombre régnante. Parmi eux, une silhouette, celle d’un jeune homme, debout, dehors, les yeux rivés …

Aziz Jebali, un artiste accompli

On ne le voyait pas venir, mais désormais impossible de ne plus le voir.Homme de scène ,de cinéma et de télé, ses premiers amours artistiques sont le théâtre,pour qui il dévie de son chemin de brillant étudiant d’un école de commerce. De l’école Jebali où il rencontre les compagnons de route,Héla Ayed ,Yassmine Dimassi,AbdelHamid Bouchnak, et où naitera une belle …

«EL Harba» (La fuite) de Ghazi Zaghbani : L’improbable face-à-face

L’interprétation magistrale d’un trio d’acteurs : Ghazi Zaghbani, Nadia Boussetta et Mohamed Ali Grayâa, les protagonistes du huis clos haletant «El harba» (La fuite), ne cesse de drainer un public venu nombreux les applaudir chaque fin de semaine : Prochain rendez-vous le 22 juin 2019 à partir de 19h30 toujours à l’Artisto. Mise en scène et jouée par Ghazi Zaghbani, …

« Blood Moon » de Moez Mrabet : Convulsions scéniques

  La vision sombre d’une Tunisie post-révolutionnaire, mise en scène sur le théâtre d’El Hamra par Moez Mrabet repasse toujours au même endroit pendant trois rendez-vous ramadanesques. « Blood Moon », cette dernière création,  oscille entre espoir, désenchantement, rêves brisés et craintes. Un cri d’alerte à peine perceptible… Une scène, un voile transparent, deux femmes perplexes dans une atmosphère qui s’annonce anxiogène. …

El Farah Watana : Satire sociale

Avec «El Farah Watana», le metteur en scène Walid Ayadi a signé une création théâtrale particulièrement caractérisée par son humour grinçant. Sous couvert de mariage, il est parvenu à tourner en dérision la société et ses entraves. L’intitulé résonne d’emblée comme une invitation à un mariage scénique, et l’affiche, comme esquissée subtilement au crayon, révèle le cadre spatial de la …

« Epuisé, l’amoureux !» de Naoufel Azara : Une version revisitée de l’amour

Mise en scène par Naoufel Azara, « Epuisé, L’Amoureux ! » a vu le jour sur la scène d’El Teatro. Riche d’une panoplie d’actrices férues de théâtre et d’un seul acteur, la pièce définit autrement l’amour. Elle repasse le 16 et 17 mai 2019 toujours au même endroit. Redéfinir l’amour en s’inspirant de l’œuvre de Roland Barthes « Fragments d’un discours …

«Délivrance» de Haykel Rahali : Le théâtre de la dérision

La «Délivrance» selon Haykel Rahali, c’est transgresser les tabous sociaux sur la scène d’El Teatro. «Tanfissa» ou «Délivrance» redonne un souffle nouveau à un spectateur avide d’exprimer tout haut ce que la société vit tout bas. Cette création théâtrale repasse sur scène le 27 avril 2019.   L’intitulé rime, à première vue, avec liberté, tabous, échappatoire… Une thématique suffisamment présente …

« Carnage » de Ghassen Hafsia à El Teatro : Rocambolesque !

Quatre protagonistes — deux couples de parents d’élèves — se rencontrent et échangent autour d’un différend qui a opposé leurs deux enfants. Comme dans un huis clos cinématographique, le rythme de cette création théâtrale n’a cessé de s’accentuer au gré des altercations qui ont foisonné… jusqu’au «carnage» final ! Dans sa pièce, adaptée de «Le Dieu du carnage» de Yasmina …

Editorial

Tunis
24°
partiellement nuageux
humidité: 83%
vent: 2m/s NNO
MAX 23 • MIN 23
30°
Ven
33°
Sam
29°
Dim
31°
Lun

Nécrologie

Edition Papier

Agenda culturel