Au palais Lella Chedlya

Lella Chedlya était l’épouse très aimée du bey de Tunis. Il lui offrit ce palais en guise de preuve d’amour. Puis, ce lieu magnifique fut acquis par une famille patricienne qui lui donna lustre et convivialité. Avant de séduire un Français amoureux de la Tunisie qui, quatorze années durant, le restaura, pièce par pièce, chinant à travers tout le pays carreaux, boiseries et ferronneries anciennes. Les jardins ont été paysagés et plantés d’essences rares, les plans d’eau redessinés.

Aujourd’hui, Lella Chedlya, ayant retrouvé sa splendeur d’antan, rouvre ses portes et se fait accueillante, à qui veut bien la découvrir.

Au pays de la grenade

Amour et fécondité pour la Méditerranée qui en jette les grains sous les pas des jeunes mariés, puissance et invincibilité pour les Perses, longévité et immortalité pour les Chinois, la grenade, fruit sacré, fruit de légende, réunit toutes les mythologies en une étrange cosmogonie. Cette semaine, cependant, elle sera surtout inspirante pour une vingtaine de jeunes artistes réunis par Molka Saheb Ettabaa, qui ont accepté le challenge qu’elle leur proposait : inventer leur propre grenade. Un circuit artistique est donc proposé au cœur de La Marsa, menant à travers trois espaces-galeries : XYZ, Driba et la toute nouvelle galerie TGM, qui les accueille en voisine, au sein de l’exposition qu’elle consacre à l’Ecole de Tunis

La corniche d’Hammam-Lif

Chaque ville balnéaire a une corniche qui est souvent le fleuron de la cité. Tel n’était pas le cas d’Hammam-Lif où la Sirène n’était plus qu’un vague souvenir. Or, voilà que l’on nous annonce que de grands travaux sont entamés pour aménager cette corniche : aire de jeux pour les enfants, terrain de beach-volley, allées piétonnières et aires de repos dotées de mobilier urbain : la cité, qui fut beylicale, retrouve quelque peu de son lustre.

Imaginer et construire la Méditerranée de demain

La mare nostrum est, décidément, au cœur de toutes les préoccupations. Le programme Salam, qui inaugure sa première rencontre régionale demain, se donne pour but de «porter la voix de la jeunesse méditerranéenne, et d’accompagner les acteurs innovants de la société civile des deux rives». Trois rencontres sont prévues qui réuniront une centaine de jeunes de la société civile des pays de la rive sud de la Méditerranée, cependant que le programme Salam mobilise plus de 300 jeunes des deux rives : associations, startup, syndicats, entreprises de l’économie sociale et solidaire, etc.

Honneur au prof

Il est souvent moqué, caricaturé, de plus en plus souvent agressé hélas. Et pourtant! Nul métier ne demande plus de patience et d’abnégation. Et à qui d’autre serait-on susceptible d’abandonner nos enfants avec la même confiance ? N’est-il pas temps de rendre son honneur au prof ? Celui que l’on appelait Sidna pour marquer le respect ? Une journée était consacrée la semaine dernière au prof de français par l’IFT, mettant à l’honneur son engagement. C’est à tous les profs qu’il faudrait consacrer une journée, pour leur rendre leur honneur perdu.

  • Les indiscrétions d’Elyssa

    Journées bourguibiennes Les 1er et 2 juin prochain auront lieu « Les Journées bourguibienn…
  • Les indiscrétions d’Elyssa

    SOUVENEZ- VOUS DE BOURGUIBA Les membres de «l’Association du Souvenir de Bourguiba», réuni…
  • Les indiscrétions d’Elyssa

    RACONTE-MOI LE TGM Personne ne raconte aussi bien les lieux, les personnages et les mille …
Charger plus d'articles
Charger plus par Alya HAMZA
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire