Le sommet réunissant les dirigeants de l’Union européenne et de l’Union africaine se tiendra les jeudi 17 et vendredi 18 février 2022, dans les bâtiments Justus Lipsius et Europa, à Bruxelles. 

Le jeudi 17 et le vendredi 18 février, le 6e Sommet international de l’Union européenne et de l’Union africaine se tiendra à Bruxelles dans les bâtiments du Conseil européen.

Renforcer la prospérité

Le sommet constituera une occasion unique de jeter les bases d’un partenariat renouvelé et approfondi entre l’UA et l’UE bénéficiant d’un engagement politique au plus haut niveau fondé sur la confiance et une compréhension claire des intérêts mutuels. Les dirigeants devraient débattre de la manière dont les deux continents peuvent renforcer la prospérité. L’objectif est de lancer un ambitieux paquet d’investissements Afrique-Europe, en tenant compte des défis mondiaux, tels que le changement climatique et la crise sanitaire actuelle. Ils devraient, également, discuter des outils et solutions permettant de promouvoir la stabilité et la sécurité grâce à une architecture renouvelée pour la paix et la sécurité.

Des tables rondes thématiques seront également organisées et plusieurs thèmes seront débattus, à savoir le financement de la croissance, les systèmes de santé et la production de vaccins, l’agriculture et le développement durable, l’éducation, la culture et la formation professionnelle, la migration et la mobilité, le soutien au secteur privé et l’intégration économique, la paix, la sécurité et la gouvernance, le changement climatique et la transition énergétique, la connectivité et l’infrastructure, le numérique en matière de transport.

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE et de l’UA participeront aux tables rondes avec un groupe d’invités sélectionnés qui sont des experts dans leurs domaines respectifs.

Une déclaration conjointe sur une vision commune pour 2030 devrait être adoptée par les participants.

Le sommet précédent

Le cinquième sommet entre l’Union africaine et l’Union européenne (UA-UE) a eu lieu les 29 et 30 novembre 2017 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Les dirigeants de l’UE et de l’UA ont, à cette occasion, adopté une déclaration conjointe exposant les priorités communes pour le partenariat UE Afrique dans quatre domaines stratégiques, à savoir les perspectives économiques pour les jeunes, la paix et la sécurité, la mobilité et l’immigration et enfin la coopération sur la gouvernance. Ce 5e Sommet à Abidjan était placé sous le signe de « La jeunesse pour un avenir durable » et avait mis la question migratoire au cœur des débats, après la révélation des marchés aux esclaves dans une Libye en pleine crise politico-militaire par la chaîne américaine CNN. L’intensification des menaces terroristes au Sahel et l’arrivée de la pandémie du covid-19, accompagnée par ses profonds impacts socioéconomiques, ont relayé la question migratoire au second plan des préoccupations euro-africaines.

Si la jeunesse reste au cœur des débats, l’heure est désormais au redressement des économies Nord-Sud. L’UE reste le premier partenaire multilatéral (les échanges commerciaux entre l’UE et l’Afrique ont augmenté de 20 % entre 2016 et 2020 pour atteindre 225 milliards d’euros), mais, au niveau bilatéral, la Chine campe toujours à la première place du classement (son volume commercial avec l’Afrique atteignait à lui seul 167,8 milliards de dollars de janvier à novembre 2020, selon le ministère chinois du Commerce). Cependant, aujourd’hui, le vent tourne sur le continent…

Charger plus d'articles
  • Express

      Amen Bank : Le produit net bancaire a atteint 490,6 millions de dinars Au 31 décemb…
  • Express

      Foire Internationale de Gabès — 25-27 janvier : Salon international du pétrole, du …
  • Ils ont dit…

    Yassine Gouia, président de l’Organisation nationale des entrepreneurs «L’autorité de tute…
Charger plus par Saoussen BOULEKBACHE
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire