Le président de l’Association tunisienne pour la protection des enfants et des jeunes contre les dangers cybernétiques, Mohamed Ben Nooman, a indiqué jeudi que l’utilisation des réseaux sociaux par les enfants âgés de 13 à 17 ans a augmenté de 88 % au cours de la période entre 2019 et 2022, malgré les nombreux risques qui les menacent dans le monde virtuel. Il a expliqué, dans une déclaration à l’Agence Tunis Afrique Presse, que les statistiques publiées par l’association sur sa page officielle « Facebook » sont le résultat d’une étude menée par un bureau d’études tunisien au cours du premier trimestre de cette année sur l’utilisation de « Instagram » et « Facebook » par les différents groupes d’âge. Il a souligné que la catégorie concernée par ces statistiques sont les enfants de la tranche d’âge de 13 à 17 ans, et leur nombre est actuellement de plus de 500 000 utilisateurs. Il a, à cet effet, appelé à l’élaboration d’une stratégie nationale pour protéger les enfants du cybermonde et d’un texte juridique la réglementant, face aux menaces et aux risques qu’il peut représenter pour les enfants et les jeunes. Il a, également, appelé à imposer un contrôle sur l’utilisation de l’espace virtuel par ce groupe et à l’encadrer. La stratégie nationale devrait, selon lui, impliquer tous les ministères concernés et la société civile. Il a estimé que de nombreux dangers menacent l’enfance dans le cybermonde, notamment le discours de haine, en plus des dangers d’embrigadement pour le compte de réseaux terroristes et de la migration irrégulière.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire