Le Président de la République Kaïs Saïed a posé la première pierre du projet du nouveau Pont de Bizerte, notamment les travaux du premier et du troisième tronçons qui comportent la liaison entre l’autoroute A4 au lac de Bizerte du côté des régions de Zarzouna et de Menzel Abderrahman et la liaison entre le lac à la région de Bechateur (Bizerte Sud).
Dans une déclaration médiatique, Saïed a expliqué le retard pris pour le lancement des travaux malgré l’achèvement des études techniques depuis 2016 et la disponibilité des fonds nécessaires, par la mauvaise situation politique qui prévalait dans le pays.

Et d’ajouter que  » le lancement des grands projets en Tunisie permettra de répondre aux attentes du peuple tunisien qui a revendiqué la dignité et la liberté et qui dispose de toutes les capacités pour réussir ».

Saïed a, en outre déclaré  » quand la confiance existe entre les citoyens et les responsables et quand ces derniers assument la responsabilité qui leur est confiée conformément à la Constitution, plusieurs projets peuvent être réalisés dans plusieurs domaines notamment le domaine hydraulique « .
De son côté, la ministre de l’Equipement et de l’Habitat, Sarah Zaafrani a précisé que  » le coût global du projet s’élève à 750 millions de dinars financés par l’Etat tunisien, la Banque européenne d’investissement (BEI) et la Banque Africaine de développement ».

Le premier tronçon comporte la construction d’une autoroute sur 7,4 km et de trois ponts alors que le troisième tronçon englobe la réalisation d’une autoroute sur une longueur de 7,2 km, de 4 ponts et d’un échangeur au niveau de la route nationale n°11. Le cout global des deux tronçons est estimé à 151 millions de dinars.
La ministre a fait savoir que la réalisation des deux tronçons (1er et 3ème) a été confiée à deux entreprises tunisiennes de travaux publics. Pour le deuxième tronçon du projet relatif à la construction du pont sur une longueur de 2,2 km, la ministre a souligné qu’un premier tri est en cours parmi les 13 dossiers déposés par des consortiums mixtes.
Pour sa part, le gouverneur de Bizerte, Samir Abdellaoui a indiqué que les services du gouvernorat œuvrent à réunir les conditions favorables pour garantir le bon déroulement des travaux et éviter les blocages.

S’agissant du foncier, le gouverneur a affirmé que les propriétaires des terres expropriées au profit du projet ont été indemnisés faisant savoir que l’enveloppe consacrée à l’expropriation s’élève à 45 millions de dinars.

Le projet du nouveau Pont de Bizerte qui sera réalisé sur trois tronçons, consiste en une liaison permanente entre l’Autoroute A4 et la ville de Bizerte, soit une voie rapide urbaine de 9,5 km de longueur, reliant l’autoroute A4 à la ville de Bizerte de façon permanente.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire