Les carreaux du palais

Tous ceux qui ont eu l’occasion de visiter le palais du gouvernement n’ont pu manquer d’être éblouis par la splendeur de son architecture, l’harmonie de ses proportions, la noblesse de ses salles d’apparat. Mais ont-ils prêté attention à l’exceptionnelle variété des carreaux de céramique que recèlent ses lambris ? Un livre leur sera bientôt consacré, qui permettra de découvrir l’histoire séculaire du palais, liée à cet art ancestral.

Le cadeau du gouvernement

L’idée est originale. Toujours en relation avec la beauté et la variété des carreaux de céramique que recèle le palais du gouvernement. On a demandé à un jeune designer de concevoir des bijoux et objets émaillés reproduisant les motifs de ces carreaux tunisiens. Ceux-ci constitueront les présents symboliques et patrimoniaux du gouvernement tunisien. Et seront portés sous toutes les latitudes par les amis de la Tunisie.

Le prochain rêve de Fadhel Jaziri

Fadhel Jaziri est un rêveur qui concrétise ses rêves. Nul doute donc que le prochain deviendra bientôt réalité. Il s’agirait d’un film, un western à la tunisienne, film d’action et d’aventure dont on ne nous a pas encore dit grand-chose, mais dont on attend déjà avec impatience de connaître le scénario.

40 artistes pour Jellal Ben Abdallah

Ils sont 40 artistes à avoir relevé le défi : créer une œuvre inspirée d’une toile de Jellal Ben Abdallah.

La gageure n’était pas chose aisée. Tous ont su y répondre en peinture, dessin, sculpture, photo ou installation.

Ces réponses artistiques par-delà le temps et l’espace ont fait l’objet d’un livre de Amin Bouker qui sera dédicacé à l’occasion d’une grande exposition présentant à la fois les œuvres du grand maître et  celles des 40 artistes contemporains. Et ce, le 9 décembre prochain à TGM Gallery à La Marsa.

Mhamsa et Harissa à Las Vegas

Mais aussi à New York, Pékin, Montréal, Singapour, Dubaï et Nassau. Ces deux produits typiquement tunisiens y ont été imposés par le célèbre chef français installé aux USA, Daniel Boulud, dont le goût pour la gastronomie tunisienne est à saluer.

Ces deux éléments ont permis de composer un plat « signature » de celui qui fut consacré en 2021 « meilleur restaurateur du monde ».

Honneur aux livres

Une nouvelle librairie qui ouvre en ces temps de disette de la lecture est un événement à saluer et un engagement à encourager. A l’entrée de La Marsa, Culturel dont on connaissait déjà les deux superbes espaces, déploie un nouveau lieu consacré aux livres, mais aussi aux Arts.

Nja Mahdaoui en a dessiné la façade, aérienne sculpture de métal de magnifique virtuosité, cependant que Sadika Keskès en a dessiné la rampe et les escaliers.Déployée sur plusieurs niveaux, la librairie offre également un bel espace consacré à la littérature enfantine ainsi qu’un rayon bien achalandé de matériel de beaux- arts.

  • Les indiscrétions d’Elyssa

      Le dernier endroit ou l’on passe En ces temps de morosité ambiante, de repli sur so…
  • Les indiscrétions d’Elyssa

    En mémoire de Hédi Nouira L’histoire tunisienne se souvient de l’époque de Monsieur Hédi N…
  • Indiscretions d’Elyssa

    Ons Jabeur sur Vogue C’est sur la couverture du dernier numéro de Vogue Arabia que trône e…
Charger plus d'articles
Charger plus par Alya HAMZA
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire