Amal Tounès a annoncé l’annulation de l’accord du 8 juin 2019 relatif à l’amendement de son règlement intérieur et l’élection de Selma Elloumi présidente et représentante légale du parti. Une décision que le parti explique, dans une déclaration publiée samedi, par «le manque de sérieux des parties signataires du document et leur désengagement quant à la concrétisation de ses clauses». L’accord, précise la même source, stipule de défendre la particularité du parti et ses principes fondamentaux et de préserver ses dirigeants en maintenant trois membres du bureau exécutif dans la composition du nouveau bureau. Il est question, également, de respecter les structures locales et régionales du parti et de favoriser l’éligibilité de ses militants aux prochaines élections législatives. La secrétaire générale du parti, Emna Mansouri Karoui, reprend son poste en tant que présidente, lit-on dans le texte de la déclaration dans laquelle le parti affirme regretter l’échec de la tentative de rapprocher les vues entre des parties partisanes et des personnalités politiques ainsi que le non aboutissement à un accord sérieux avec Selma Elloumi, lit-ont dans le texte de la déclaration.

Le parti affirme être ouvert à toutes les forces partisanes, politiques et sociales pour réunir les forces démocratiques du  centre au service de l’intérêt général. Dans une déclaration datant du 8 juin dernier, Amal Tounès avait annoncé l’élection de l’ancienne directrice du cabinet présidentiel Selma Elloumi, présidente du parti et son représentant légal.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire