Tunisie | Le chef de l’État appelle à des solutions urgentes pour améliorer les services du transport public

Le président de la République, Kais Saied, a souligné, vendredi soir, lors d’une visite inopinée, effectuée à l’entrepôt de la Société des Transports de Tunis (TRANSTU) à Bab Saâdoun, l’impératif d’identifier des solutions urgentes pour améliorer les services du transport public dans les différentes régions du pays.

« Le transport public est devenu un calvaire quotidien pour les Tunisiens, notamment les élèves, les femmes, et les employés », a-t-il lancé, relevant que « des élèves ont abandonné leurs études faute de moyens de transport, surtout les bus ».

Saied a insisté, à cet effet, sur la nécessité de fournir aux Tunisiens un service de transport commun « décent et sécurisé », estimant que « les prestations de transport durant les années 70 étaient beaucoup mieux qu’aujourd’hui ».

Le chef de l’État a réitéré, ainsi, l’impératif de « mettre fin à cette souffrance et de rétablir plusieurs lignes de bus, abandonnées, à même de faciliter le déplacement des citoyens ». « Ce qui nous manque pour offrir au Tunisien un service convenable, ce ne sont pas les moyens, mais plutôt la volonté », a-t-il dit, ajoutant que les procédures administratives et la loi doivent servir le citoyen et non pas « des lobbies qui œuvrent pour anéantir le transport public ».

Lors de sa tournée dans les divers espaces de l’entrepôt de la TRANSTU, le président de la République a pris connaissance des dizaines de bus hors d’usage, qui ont fini à la ferraille. « Voici l’argent du peuple! Des millions de dinars sont jetés alors que le citoyen souffre quotidiennement et on se demande comment pourrait-on financer le budget de l’État? », a lancé le chef de l’État, recommandant le transfert de la casse vers la société « El Fouladh » et plaidant en faveur d’une meilleure coopération entre les sociétés publiques pour l’intérêt du pays.

 

Kais Saied a évoqué, lors de cette visite, le problème de la corruption au sein de la Transtu, signalant des actes de vol de pièces de rechange des bus et appelant à faire face à tous les dépassements.

Laisser un commentaire