La Tunisie, invitée d’honneur à « l’artigiano in fiera» en Italie : Une vitrine pour les produits du terroir et une fenêtre sur l’artisanat italien

 

De notre envoyé spécial à Milan, Kamel FERCHICHI

L’inauguration a eu lieu avec une attention particulière accordée  à la Tunisie, invitée d’honneur de cette 27e édition, où prennent part pas moins de 100 maîtres artisans tunisiens, venus des quatre coins du pays exposer un large éventail d’articles et produits faits maison, avec doigté et beaucoup de passion.

La foire de l’artisan ou «Artigiano In Fiera», une des plus grandes expositions artisanales au monde, s’est ouverte, samedi, à Milan, chef-lieu de la Lombardie, plaque tournante de la finance et de la mode, au nord de l’Italie.

L’inauguration a eu lieu, en grande pompe, célébrant le choix de la Tunisie comme  invitée d’honneur de cette 27e édition, où prennent part 100 maîtres artisans tunisiens, venus des quatre coins du pays exposer un large éventail d’articles et produits faits maison, avec beaucoup de passion. Ainsi, tout a commencé depuis le pavillon tunisien, la vedette de l’édition et de l’actualité italienne. Le patrimoine national est  sous les feux des projecteurs.

Un million de visiteurs attendus

A l’ouverture officielle, déjà assurée par le directeur de la foire et son staff, tous les regards étaient tournés vers notre pavillon paré de ses plus beaux atours, abritant sous le même toit une centaine de stands, bien répartis dans un espace de 1.000 m2. En effet, notre artisanat semble avoir le vent en poupe, ses métiers et ses professionnels ont, ces jours-ci, le privilège d’être le centre d’intérêt du monde entier. Tant et si bien qu’un million de visiteurs sont attendus à cette foire de Milan.

Devant les caméras des journalistes présents, les autorités italiennes n’ont pas manqué de célébrer la participation tunisienne, avec la perspective de renforcer la coopération bilatérale et de créer un climat des affaires attractif. «L’artisanat qui nous réunit, aujourd’hui, est un secteur qui nourrit le mieux les valeurs d’échange et de croisement des cultures que nous défendons. Le renforcement de la coopération entre la Tunisie et l’Italie en matière d’artisanat et de tourisme est de nature à rapprocher nos professionnels et favoriser le dialogue interculturel entre nos deux pays», estime Mohamed Moez Belhassine, ministre du Tourisme, au moment de l’inauguration.

Il s’est félicité de voir la Tunisie honorée dans «l’Artigiano In Fiera», une marque d’estime à l’égard de nos artisans, mais une reconnaissance pour des métiers qui se portent bien. «Cette édition vient célébrer le savoir-faire artisanal tunisien, déjà connu pour ses motifs complexes et ses couleurs vives, ce qui en fait une expression culturelle unique et captive des admirateurs du monde entier», renchérit-il.

Incroyable talent de nos maîtres artisans !

La foire permettra d’apprécier l’incroyable talent des maîtres artisans tunisiens dont la virtuosité et la qualité continuent de perpétuer le terroir culturel et artisanal tunisien dont les racines remontent à plusieurs siècles. La participation de 100 artisans est l’occasion de présenter le savoir-faire des talents tunisiens et leur capacité d’explorer des métiers anciens alliant désormais authenticité et modernité.

«C’est aussi une excellente opportunité, voire une grande fenêtre qui s’ouvre pour nos artisans pour tisser des liens d’amitié et de coopération mutuellement profitables», espère le ministre.

Selon le ministre du Tourisme, la participation tunisienne semble réussie, et conforte le  plan national de promotion des exportations artisanales, à la suite des décisions prises lors d’un Conseil ministériel, réuni le 16 mars dernier. Son homologue italien, Daniela Santanchè, a estimé pour sa part qu’«Artigiano In Fiera» est la plus grande foire au monde, d’où l’intérêt de voir tout ce beau monde y participer. «Notre objectif est d’aider à dessaisonnaliser le tourisme  et arriver à voir des touristes 12 mois par an, d’autant plus que les foires soutiennent également l’artisanat», évoque-t-elle.

Le marché italien représente la troisième destination pour l’artisanat tunisien

La Tunisie invitée d’honneur de cette édition, quel impact, quel intérêt ? «Certes, il y a pas mal de privilèges que l’on tire de pareille manifestation d’envergure internationale, notamment la forte présence des médias, la mise en valeur du pavillon tunisien, une tribune pour l’artisanat et la promotion de la destination tunisienne», explique, de son côté, Faouzi Ben Hlima, directeur général de l’Office national de l’artisanat (ONA).

Regrouper 100 artisans dans un même pavillon, venus de toutes les régions de Tunisie, c’est comme une exposition tournante de tous nos produits locaux. «C’est aussi une manière de présenter au monde notre potentiel artisanal, si riche en patrimoine culturel et civilisationnel», poursuit-il.

En outre, «aujourd’hui, le marché italien représente la troisième destination pour l’artisanat tunisien, ce qui fait que l’on pourrait doubler nos exportations vers le marché italien et européen, car «Artigiano In Fiera» est une foire qui draine autant d’exposants et visiteurs du monde entier», ajoute Ben Hlima.

Cela dit, l’artisanat tunisien, malgré ses difficultés en termes de matières premières et de commercialisation, est un secteur qui rapporte encore bien. «Soit presque 30 millions de dinars, en guise de produits exportés vers l’Italie sur un total de 150 MD par an», estime-t-il .

Au terme de leur point de presse, les deux ministres ont fait le tour des stands tunisiens, contacté des artisans et assisté à des ateliers interactifs qui illustrent bel et bien l’art du métier et incarnent son identité typiquement tunisienne. Cette foire qui se poursuivra jusqu’au 10 de ce mois donne un avant-goût de celle de Paris, attendue en mai prochain.

Laisser un commentaire