Jardins d’El Menzah | Chiens mordeurs : Traiter le problème à la base

 

Les résidents des Jardins d‘El Menzah sont préoccupés par un danger qui guette leur sécurité et met en péril leur vie quotidienne. Ainsi, ils appellent les autorités à prendre des mesures coercitives contre le phénomène des chiens errants, afin de créer un environnement agréable à vivre.

Les chiens errants représentent un risque croissant qui menace, de jour comme nuit, la sécurité des habitants. Vendredi dernier aux Jardins d’El Menzah, un incident  s’est produit de manière dramatique, lorsqu’une jeune fille a été agressée par une chienne errante l’obligeant à se rendre d’urgence à l’hôpital pour un traitement vital contre la rage. Cette attaque a laissé des séquelles physiques et émotionnelles et soulève des questions cruciales sur l’état actuel des espaces urbains.

Malheureusement, cette jeune fille n’est pas la seule victime. D’autres résidents ont également rapporté des rencontres désagréables avec cet animal agressif.  Il est urgent que les autorités prennent ces alertes au sérieux et interviennent et que des mesures immédiates  soient prises pour capturer cette chienne dangereuse, ainsi que d’autres qui sont, en fait, nombreux dans ce quartier, afin d’assurer la sécurité et la quiétude des habitants.

Les solutions existent

Ne les tuez pas ! Ces animaux font partie de notre écosystème, ils doivent être bien protégés, et ce, par la mise en œuvre de programmes de stérilisation qui aident à contrôler leur reproduction, réduisant ainsi leur nombre dans les rues et limitant la propagation des maladies, outre des campagnes de vaccination contre la rage, afin de prévenir la transmission de cette maladie mortelle aux hommes et aux animaux. Sachant que la Tunisie a enregistré en 2023 cinq décès humains et 274 décès d’animaux. Le 1er février dernier à Kairouan, un autre décès humain a été enregistré suite à une morsure par un chien enragé. La situation sanitaire semble très délicate dans ces lieux.

Pour cela, il faut que les autorités réagissent et prennent des mesures coercitives pour lutter contre les décharges anarchiques, les  terrains vagues, les ordures jonchées sur les chaussées qui aident à la prolifération et à la menace des chiens errants.

Des campagnes de sensibilisation sont indispensables pour prendre soin de notre milieu naturel. Les résidents veulent se sentir en sécurité dans leur propre espace, donc, il est de la responsabilité des municipalités de créer un environnement sain et sécurisé.

Un commentaire

  1. Abidi

    21/02/2024 à 09:16

    On a du mal à augmenter les retraités qui touchent 180 TND par mois,on a du mal à payer les dettes laissées en héritage par ceux qui ont gouvernés durant ces 11 dernière année,on a du mal a trouver des emplois pour nos enfants,on a du mal à importer des médicaments et vous ce qui vous intéresses et vous tiens a cœur c’est les chiens errants en meute qui peuvent transmettre la rage a nos enfants et les tuer,si cela vous fait mal de les tuer, vous pouvez cotiser entre vous les gens bien amoureux des chiens sans abris et leurs construire des abris,les prendre en charge, nourriture, castration et vaccin et vous serez gratifier en l’haut de la par le Dieu des chiens

    Répondre

Laisser un commentaire