Déclaration d’Alger: Garantir la stabilité du marché mondial du gaz

Dans la Déclaration d’Alger, qui a clôturé ce sommet, le Gecf a évoqué «l’inquiétude face à la volatilité récurrente de la demande en gaz naturel qui affecte négativement la performance de l’économie mondiale», mettant en avant «la détermination des pays membres à travailler avec toutes les parties pour parvenir à des marchés de gaz naturel équilibrés et fiables».

La Déclaration d’Alger souligne en outre «l’importance des contrats de gaz naturel à moyen et long terme, des prix équitables et stables du gaz naturel et des investissements viables dans le gaz naturel pour renforcer la sécurité énergétique et soutenir le développement de systèmes énergétiques résilients».

Le document a également condamné «toutes les restrictions économiques unilatérales adoptées sans l’aval préalable du Conseil de sécurité des Nations unies et l’application extraterritoriale des lois et réglementations nationales à l’encontre des pays membres du Gecf, lesquelles impactent négativement le développement et la commercialisation du gaz naturel et mettent en péril la sécurité des approvisionnements en gaz naturel».

Notons enfin que les ministres du Forum ont approuvé lors de leur réunion extraordinaire tenue vendredi à Alger, en préparation du 7e Sommet prévu samedi, la demande d’adhésion du Sénégal au Gecf.

Laisser un commentaire